Au moins 22 morts dans un attentat à Manchester

Manchester auteur
© TV5MONDE

Une attaque terroriste revendiquée par le groupe Etat islamique a fait au moins 22 morts dont des enfants et 59 blessés, lundi 22 mai 2017, à l'issue d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre). L'auteur de l'attentat a été identifié. 

dans
Manchester attentat 2
© TV5MONDE/AP Photo/Rui Vieira
  • L'attentat revendiqué

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué, ce mardi 23 mai 2017, dans un communiqué, l'attentat qui a fait au moins 22 morts et 59 blessés lundi soir à l'issue d'un concert pop à Manchester (ouest de l'Angleterre).

Le communiqué, publié par l'EI via l'un de ses canaux de communication sur les réseaux sociaux, précise qu'un "des soldats du califat a placé une bombe dans la foule" lors du concert. Le groupe jihadiste menace également d'autres attaques.

  • Qui est l'auteur de l'attentat ?

L'auteur de l'attentat, identifié par la police britannique comme étant Salman Abedi était âgé de 22 ans. Il est mort en faisant exploser un engin, selon la police. 
 

  • Une explosion

La police de Manchester annonce avoir été appelée juste après 22h33 heure locale (21h33 GMT) suite à des informations faisant état d'une explosion dans la plus grande salle de concerts de la ville, la Manchester Arena, d'une capacité d'environ 20 000 personnes.

Quasiment tous les témoins, dans et hors de la salle, évoquent sur les médias britanniques un grand bang. 

Dans la salle, c'est la panique, les spectateurs se trouvant du côté d'où semble être partie l'explosion se précipitent de l'autre côté de la salle, c'est la bousculade pour sortir, comme le montre une vidéo circulant sur les réseaux sociaux (voir ci-dessus). 
 

  • "Incident terroriste"

La police britannique reste prudente pendant plusieurs heures avant de finir par dire qu'elle traite l'affaire comme un "incident terroriste".

Elle annonce procéder à une explosion contrôlée dans les jardins de la cathédrale, situés à quelques dizaines de mètres de la salle de concerts, tout près de la gare Victoria. Un quart d'heure plus tard, elle précise avoir effectué l'explosion contrôlée mais révèle que l'objet suspect n'était qu'un vêtement abandonné.

La Première ministre Theresa May dénonce dans la nuit une "épouvantable attaque terroriste" et exprime sa sympathie aux victimes et à leurs familles. Elle s'est exprimée depuis Downing street autour de 12h00 (heure de Paris) : "Il n’y a pas de doute, les citoyens de Manchester ont été victimes d’une attaque terroriste. Il s'agit de l'un des pires événements terroristes que nous ayons vécus en Grande-Bretagne."
 

  • Où ?

La Manchester Arena évoque dans un tweet une explosion qui se serait déroulée hors de la salle de concerts, dans un endroit public : 

Un communiqué de la police des transports mentionne une explosion dans le foyer de la salle de concerts. Ce foyer est un espace public qui relie la salle à la gare toute proche de Victoria où passent trains et métros.
 

  • Quand ?

Les spectateurs disent avoir entendu l'explosion juste à la fin du concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande, alors qu'ils commençaient à sortir de la salle, vers 22h30 heure locale.

  • Les victimes

La police confirme 22 morts dont des enfants et l'assaillant, et 59 personnes blessées. Parmi les blessés figure notamment un couple de Leeds venu chercher ses enfants à la sortie du concert, Gary Walker et sa femme, qui ont témoigné sur la radio 5 de la BBC. M. Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l'estomac.

Les blessés sont traités dans six hôpitaux, a précisé la police.

La dernière attaque terroriste au Royaume Uni s'est déroulée il y a deux mois précisément, à Londres. Le 22 mars, un citoyen britannique converti à l'islam, Khalid Masood, avait tué cinq personnes en fonçant dans la foule avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier avant d'être abattu près du Parlement.

RU Attentats
© France2

 

  • Les réactions

Ariana Grande s'est dite "brisée" par l'attentat :

"Brisée. Du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", a tweeté la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée en Grande-Bretagne.

Sous le choc, le nouveau maire de Manchester Andy Burnham a écrit sur son compte Twitter :

"Mon coeur est aux côtés des familles qui ont perdu leurs proches, mon admiration va à nos courageux services d'urgence. Une nuit terrible pour notre grande ville"
 

"Londres est aux côtés de Manchester, nos pensées vont aux morts et aux blessés", a tweeté le maire de Londres Sadiq Khan :

"Paris est cette nuit aux côtés de Manchester", a tweeté la maire de la capitale française Anne Hidalgo :

Le ministère américain de l'Intérieur a fait savoir dans un communiqué qu'il suivait "de près la situation au Manchester Arena" et travaillait avec ses partenaires étrangers pour "obtenir des informations supplémentaires sur la cause de l'explosion".

Au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau a tweeté : 
Le président française Emmanuel Macron a réagit à son tour sur Twitter :
Suivi de Mickaëlle Jean, secrétaire générale de la Francophonie :
Philippe Coulliard, premier ministre du Québec a annoncé la mise du drapeau québécois en berne en solidarité avec les victimes de Manchester
Le président des Etats-Unis Donald Trump a vivement condamné ce mardi à Bethléem, en Cisjordanie occupée, l'attentat de Manchester. "Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassinés par des losers malfaisants. Je ne les appellerai pas des monstres car ils aimeraient trop ce mot", a déclaré M. Trump en présence du président palestinien Mahmoud Abbas avec lequel il s'est entretenu dans la matinée.