Ebola : premiers vaccins à grande échelle

Vaccination contre Ebola à l'hôpital de Monrovia, capitale du Libéria, le 2 février 2015.
Vaccination contre Ebola à l'hôpital de Monrovia, capitale du Libéria, le 2 février 2015.
(Photo : AP)

Le nombre de nouveaux cas d'Ebola recommence à augmenter dans les trois pays les plus touchés d'Afrique de l'Ouest, alors qu'une campagne de vaccination à grande échelle vient de débuter. Vision d'ensemble de l'épidémie.

dans
Parler des victimes de fléau en termes chiffrés et statistiques est toujours délicat. Il en va ainsi de celles d'Ebola, mais pour mieux comprendre l'épidémie, la visualisation graphique des données fournies par l'OMS reste néanmoins la solution la plus adaptée. Comment le virus se propage-t-il ? Qui est touché ? Où ? Il y a aujourd'hui plus de 22 000 cas suspects, probables et confirmés de virus Ebola dans le monde. La majorité se situe dans 3 pays : La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. Depuis le 2 février, un vaccin est en phase de test auprès de la population du Libéria - 30 000 personnes devraient être concernées.

Début février 2015, le virus Ebola a tué près de 9000 personnes depuis le début de l'épidémie, en mars 2014, la majorité dans 3 pays d'Afrique de l'ouest (passer le curseur sur les illustrations pour connaître les chiffres) :

La progression de l'épidémie s'est accentuée à partir de la fin de l'été, particulièrement en Sierra Leone (passer le curseur sur les illustrations pour connaître les chiffres) :

Si les nouveaux cas d'Ebola étaient en baisse en début d'année, ils sont repartis à la hausse à partir du 15 janvier 2015 (passer le curseur sur les illustrations pour connaître les chiffres) :

L'épidémie d'Ebola semble encore loin d'être endiguée, mais la récente campagne de vaccination à grande échelle débutée au Libéria est un test important dans la lutte contre le virus.