Ecrivain et combattant, Jorge Semprun est mort

dans
Auteur de “La deuxième mort de Ramon Mercader“ ou de “L'écriture ou la vie“, Jorge Semprun fut aussi de tous les combats du XXème siècle : résistant contre les nazis qui lui valut d'être déporté à Buchenwald, militant antifranquiste et communiste avant de devenir fervent antistalinien. Il s'exila en France, puis avec la chute de Franco, retourna sur sa terre natale et fit aussi une brève incursion en politique, comme ministre de la Culture de 1988 a 1991 dans le gouvernement du socialiste Felipe Gonzalez.
Ecrivain et combattant, Jorge Semprun est mort