Info

Elections législatives en Égypte : sur la place Tahrir avec les opposants au maréchal Tantaoui

Comme du déjà vu, près d'un an après la révolution du 25 janvier, dite du papyrus, la place Tahrir est le théâtre de violents affrontements entre les militaires et les manifestants. Ces heurts ont déjà provoqué la mort de plus de trente personnes et des centaines d'Egyptiens ont été blessés, souvent grièvement. Les promesses du maréchal Tantaoui, chef du conseil suprême de l'armée égyptienne, de facto chef de l'État égyptien par intérim, n'ont pas atténué la colère des émeutiers, qui se sentent trahis.

dans
Elections législatives en Égypte : sur la place Tahrir avec les opposants au maréchal Tantaoui

“Ce sont des frères musulmans, des jeunes et des pauvres, qui sont sur la place Tahrir“, entetien avec Taoufik Aclimandos, historien égyptien et politologue

23.11.2011
“Ce sont des frères musulmans, des jeunes et des pauvres, qui sont sur la place Tahrir“, entetien avec Taoufik Aclimandos, historien égyptien et politologue

Elections égyptiennes : le calendrier

Après avoir été maintes fois repoussées, les élections législatives en vue de la formation d’une nouvelle Assemblée du Peuple, la chambre basse du pouvoir législatif égyptien, devraient débuter le 28 novembre.

Ces élections se dérouleront en 3 temps. Le 28 novembre et le 5 décembre, le vote aura lieu dans les gouvernorats de Basse Egypte. Les 14 et 21 décembre, ça sera au tour des régions du delta du Nil de choisir leurs représentants. Enfin, les 3 et 10 janvier 2012, les électeurs de Haute Egypte voteront.

La répartition sera mixte : majorité simple pour deux tiers des 498 sièges à pourvoir, et proportionnelle pour le tiers restant (réservés pour les candidats indépendants).

Près de 50 partis et 6500 indépendants vont concourir lors de ces élections. A l’heure actuelle, les sondages indiquent que les partis Liberté et Justice (l'émanation partisane des Frères Musulmans) et le nouveau Wafd (libéraux), allié politiquement à la Confrérie, sont largement favoris.

Dans la foulée de l’élection de l’Assemblée du Peuple, un vote en 3 temps pour désigner les 270 représentants de la Shura (la chambre haute) débutera le 22 janvier 2012. Enfin, le processus électoral se conclura dans le courant mars/avril 2012, avec l’élection présidentielle, devant mettre fin au régime militaire de transition.