Brexit : heure par heure, l' évènement historique

<strong>51,9%</strong> des Britanniques ont choisi de quitter l'Union européenne
51,9% des Britanniques ont choisi de quitter l'Union européenne

Ce sont les résultats définitifs : le Brexit l'emporte avec 51,9 % des voix. Panique sur les marchés financiers. La livre sterling s'écroule. Dans un discours devant le 10 Downing Street, le Premier ministre britannique annonce sa démission. Suivez notre direct.

dans


12H25 : Fin du direct

11H00 : Edition spéciale France Télévision/ TV5Monde


10H48 : Le "mécanisme du divorce", par AFP, pour comprendre comment et sur quelle période le Royaume-Uni va pouvoir conclure sa sortie de l'UE :
 

©AFP



10H37 : A la suite de son père, la présidente du Front national, Marine Le Pen, demande un référendum en France pour ou contre une sortie de l'Union européenne :
 



10H05 : La Banque d'Angleterre (BoE) s'est dite prête à injecter 250 milliards de livres de fonds additionnels pour soutenir les marchés


9H55 :  J.M. Le Pen veut un "Fraxit"

Jean-Marie Le Pen, député européen et fondateur du Front national : "Je félicite le peuple britannique pour son courage et son esprit de résistance face aux incroyables pressions médiatiques et politiques qu’il aura su finalement déjouer. Aujourd'hui le Brexit, demain le Fraxit". Le président d'honneur du parti d'extrême-droite demande une consultation des Français par référendum

9H52 : Le ministre des Affaires étrangères espagnol a proposé vendredi une souveraineté partagée entre l'Espagne et le Royaume-Uni pour l'enclave britannique de Gibraltar.

9H46 : Suite au référendum britannique, Angela Merkel s'exprimera à 12h30 

La chancelière Angela Merkel s'exprimera à 12h30 après avoir consulté les partis représentés au Bundestag. Par ailleurs, Les chefs de la diplomatie des six pays fondateurs de l'Union européenne se réuniront samedi à Berlin. Ils vont pour évoquer les conséquences du référendum britannique, a annoncé le ministère allemand des Affaires étrangères.



9H42 :  En France, réunion ministérielle de crise  à l'Elysée, présidée par François Hollande.
Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et celui des Finances, Michel Sapin, ainsi que le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Harlem Désir, y participent.


9H25 Démission de DAVID CAMERON

"Les Britanniques ont voté pour que leur pays quitte l’Union européenne et leur choix doit être respecté », explique le Premier ministre. "Il ne peut pas y avoir de doutes sur le résultat."Il annonce sa démission d'ici à l'automne. "Je ne crois pas que cela soit à moi d’être au commande. Je continuerai pour mon gouvernement pour les trois mois à venir. J’aime ce pays et c’est un honneur pour moi de l'avoir servi toutes ces années.Je ferai mon possible pour stabiliser le vaisseau mais je ne serai pas le capitaine qui l'emmènera vers sa prochaine destination"


9H19 : Le président du Conseil européen cherche à rassurer les Européens

"Il s'agit d'un moment historique, mais assurément, ce n'est pas un moment pour des réactions hystériques."

9H15 Panique à la Bourse de Londres.

Les principales banques s'effondrent de 30%. La Bourse de Paris perdait 8 % à l'ouverture, et Francfort 10 %. Si l’euro gagne près de 8,5 % par rapport à la devise britannique, il recule de plus de 3 % face au dollar


9H00 Les pays les plus touchés par le Brexit.

Selon l'agence de notation financière Standard and Poor's (S&P's), c'est l'Irlande qui sera le pays le plus affecté par le Brexit, devant  Malte et le Luxembourg. Viennent ensuite Chypre et la Suisse. La France n'arrive qu'à la onzième place de ce classement. Le pays le moins touché est l'Autriche.




08H55 : Nigel Farage, leader du Ukip, le principal parti europhobe britannique :
"Enfin, nous nous rapprocherons d'un départ des Pays-Bas ou du Danemark. L'UE s'effondre, elle a échoué.Il nous faut un gouvernement en charge du Brexit", appelle-t-il, afin de "signer des accords commerciaux avec le reste du monde".



08H49 : Réaction de la Maison Blanche

Barack Obama doit s'entretenir avec David Cameron aujourd'hui. "Le président a été informé des résultats du référendum britannique, et il continuera à être tenu au courant des développements de la situation par son équipe", indique la Maison-Blanche dans un communiqué.

08H41 : Réaction de Charles Michel, Premier ministre belge.

Charles Michel a appelé vendredi matin via son compte Twitter à une réunion européenne en juillet, après le vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne. "J'appelle à une réunion en juillet pour réaffirmer notre engagement. Nous avons à définir nos priorités et préparer un nouveau futur pour l'Europe"
 



8H37 Un "choc historique", selon Alain Juppé

Alain Juppé, le candidat à la primaire de la droite en France parle d'un "choc historique", il faut "écrire une nouvelle page de l'Europe". De son côté, Hubert Védrine, ex chef de la diplomatie française, évoque  «un immense choc, un traumatisme. Notre plus grosse erreur serait de croire que nous pouvons continuer comme avant"



8H30 : Le point sur la situation

Le gouvernement britannique publie les chiffres officiels du référendum sur le Brexit : avec 51.9% des suffrages, le "out" l'emporte assez largement.
Plus de 33 millions de votes exprimés. Plus de 16 millions pour le "Remain", plus de 17 millions. Jour historique pour le Royaume-Uni, mais aussi pour l'Union européenne déja très affectée par ce vote. Mais aussi les places financières. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a plongé de 7,92% vendredi à la clôture.L'indice des 225 valeurs vedettes a lâché 1.286,33 points à 14.952,02 points et le Topix de tous les titres du premier tableau a dévissé de 7,26% (-94,23 points) à 1.204,48 points. Incertitude sur le devenir politique de David Cameron, Premier ministre britannique.


8H27 : Nigel Farage demande que la date d'aujourd'hui devienne la fête nationale britannique.

8H15 : Le Brexit l'emporte avec 51,9% des voix

Ce sont les résultats définitifs: le Brexit l'emporte avec 51,9% des voix. 
La présidente de la commission électorale Jenny Watson s'exprime: plus de 33 millions de votes exprimés. Plus de 16 millions pour le "Remain", plus de 17 millions pour le "Leave".



8H09 : La Suisse met en place un numéro vert pour ses ressortissants

Active 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, la Suisse a ouvert un numéro vert pour répondre aux questions de ses ressortissants et entreprises, sur les conséquences du Brexit, selon un communiqué publié vendredi par le ministère des affaires étrangères.


8H00 : Réaction de JM Ayrault, chef de la diplomatie française :

"La victoire annoncée du "Brexit" est "triste pour le Royaume-Uni. L'Europe continue mais elle doit réagir et retrouver la confiance des peuples. C'est l'urgence", estime Jean-Marc Ayrault.




7H47 :  Réaction de JC Cambadelis, premier secrétaire du Ps :
 



7H42 : Le président français s'exprimera après une réunion ministérielle prévue à 9h.

7H37 Et maintenant ?

Le divorce avec l'Union européenne va nécessiter des années de travail. Première étape: le gouvernement doit notifier le Conseil européen de son départ. Cela pourrait prendre de "quelques semaines à quelques mois". L'engagement de David Cameron du côté du "in" pourrait bien provoquer rapidement sa démission et de nouvelles élections. des ressortissants britanniques au sein des autres pays de l'Union européenne.  Pour les ressortissants britanniques, il faudra bientôt demander un visa en cas de voyage en Europe continentale. La chute de la livre face à l'euro va  réduire le pouvoir d'achat des britanniques. Il rentrera aussi en vigueur de nouveaux frais d'itinérance pour les téléphones mobiles qui étaient  harmonisés à l'échelle européenne. Enfin, le Brexit compliquera singulièrement la vie au quotidien des 1,3 millions de Britanniques qui travaillent hors de leur pays par exemple en Espagne (319 000), en Irlande (249 000), en France (171 000) ou encore en Allemagne (100 000). La couverture médicale devra être révisée mais aussi devrait se poser la question de leurs contrats de travail.



7H28 : Les premières réactions des politiques en France.

Marine le Pen, présidente du Front National  : "Victoire de la liberté ! Comme je le demande depuis des années, il faut maintenant le même référendum en France et dans les pays de l'UE".

Sur France Info, Florian Philippot, vice-président du FN, a indiqué : "Cette Union européenne est morte. (...) Ce résultat doit être entendu en France".
 
Christian Estrosi,  président de la région Provence Alpes Côte d'Azur : "Une mauvaise nouvelle pour l'économie" Selon , "le Brexit est une mauvaise nouvelle pour l'économie et la construction européenne. La refonte du Pacte européen ne peut plus attendre !".

 

7H19 : Plus d'un million de voix d'avance pour le Brexit. L​a BBC affirme ce vendredi matin que le camp du Brexit sort gagnant du scrutin à 52%
 



7H16 : la cartographie du vote britannique :
 



7H10 : Geert Wilders, député d'extrême droite néerlandais,  s'est réjoui du résultat du référendum britannique. Il appelle à son tour à un référendum pour décider de l'appartenance, ou non, des Pays-Bas à l'Union européenne.


7H05 : David Cameron doit s'adresser aux Britanniques ce matin

6H55 : La une du Times :
 



6H50 : La une du Daily Miror :




6H49 : François Hollande rencontrera Angela Merkel lundi à Berlin pour tirer les conclusions du référendum.

6H47 : La une du journal The Sun :
 


6H42 "Un mauvais jour pour l'Europe" selon le ministre allemande de l'Economie


6H38 : Discours de victoire de Nigel Farage,

Le dirigeant du parti europhobe UKIP  a prononcé un bref discours de victoire : " C'est une victoire des vrais gens, des gens modestes, des honnêtes gens", a-t-il débuté. "Nous nous sommes battus contre les multinationales, contre les grands partis. Nous l'avons fait, nous l'avons fait sans combat, sans avoir eu à tirer une seule balle, nous l'avons fait par un travail de terrain acharné. Faisons que ce 23 juin reste dans notre histoire comme notre jour d'indépendance !"

6H27 : Panique des marchés financiers


Selon de premières estimations, le Dax allemand devrait chuter de 6 à 7% et le CAC 40 ouvrira probablement en baisse de 7%. Andrea Leadsom,  pro Brexit, ministre déléguée à l’énergie sur la BBC : "Le monde n’est pas en train de s’effondrer. Les marchés vont bien sûr réagir à l’incertitude, mais nous devons prendre des mesures calmes pour les calmer et reprendre le contrôle."
Le ministre japonais des Finances a annoncé que les cotations étaient suspendues.


6H22 : David Cameron en difficulté

Alex Salmond, l’ancien chef du gouvernement nationaliste écossais : "Si Cameron perd, je ne vois pas comment il peut survivre comme premier ministre», a affirmé sur la BBC l’ancien chef du gouvernement nationaliste écossais Alex Salmond. «Ce serait un canard boiteux sans aucune stabilité. Ce serait un canard boiteux sans aucune stabilité"


6H10 :  La presse britannique annonce la victoire du "Leave"

Stephen Crabb, secrétaire à l'emploi et aux retraites :

"Je pense que nous sommes déconnectés de la classe ouvrière blanche" a-t-il déclaré. "Nous n'avons pas su leur transmettre nos message. Lorsque nous avons essayé de leur expliquer à quel point le marché unique européen était bénéfique pour leurs emplois, leurs moyens d'existence, nous n'avons pas transmis ces messages avec succès"