Info

François Hollande : "J'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle."

François Hollande ici à Malte le 12 novembre 2015. 
François Hollande ici à Malte le 12 novembre 2015. 
©AP Photo/Alessandra Tarantino

Le président François Hollande annonce depuis l'Elysée, ce jeudi 1er décembre, qu'il ne se présentera pas à un second mandat présidentiel. 

dans

"J'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle." Cette déclaration était attendue depuis plusieurs semaines. C'est finalement ce jeudi 1er décembre que le président François Hollande a dévoilé son choix depuis l'Elysée. Il ne se présentera pas pour un second mandat. 
 


Dans son allocution, François Hollande a dressé un bilan positif de son mandat : "Aujourd'hui, les comptes publics sont assainis, la sécurité sociale est à l'équilibre et la dette de notre pays a été préservée." Il a ajouté : "le chômage enfin diminue" alors qu'il avait annoncé pendant son quinquenat qu'il y verrait un critère pour se représenter. "Les résultats arrivent plus tard que je ne les avais annoncés, j'en conviens, mais ils sont là", a-t-il ajouté. 

Seul regret pour le chef de l'Etat : la déchéance de nationalité "Je pensais qu'elle pouvait nous unir alors qu'elle nous a divisés.

Il assure : "J'ai régulé la finance et le système bancaire", poursuivant son bilan présidentiel. 

"Voilà ce que j'ai fait, ce que j'assume devant vous, en revendiquant les avancées, en reconnaissant les retards et même en admettant certaines erreurs. Je porte un bilan et j'en assume toute la responsabilité".  

S'agissant de l'élection présidentielle qui se profile dans 5 mois, François Hollande explique :  "je respecte la personne, le parcours de François Fillon mais j'estime que le projet qu'il porte met en cause notre modèle social et nos services publics sans aucun bénéfice, au contraire, pour notre économie et avec un risque d'aggravation des inégalités.

Au sujet de l'extrême droite : "elle nous appelle au repli, à la sortie d'Europe et du monde."

Il en vient à éclairer sa propre décision : "J'ai la responsabilité d'assurer le fonctionnement régulier de nos institutions, jusqu'au terme de mon mandat et dans un contexte où la menace terroriste n'a jamais été aussi élevée."


Cet éclatement "priverait de tout espoir de l'emporter face aux conservatisme, et pire encore face à l'extrémisme." Il ajoute que l'expérience lui a "apporté l'humilité" et que "le pouvoir ne m'a jamais fait perdre ma lucidité."

Face à ce constat, il ajoute "je suis conscient des risques que ferait courrir une démarche qui ne rassemblerait pas autour d'elle, aussi j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle". 

C'est la première fois, en France, qu'un chef d'Etat de la Ve République ne se présente pas pour un second mandat. Les candidats à la primaire socialiste de ce scrutin de 2017 ont jusqu'au 15 décembre pour se déclarer. 

>> Le discours de François Hollande en intégralité: