Espionnage en Europe : le silence assourdissant de Washington

"Rassembler des informations sur d'autres pays n'a rien d'extraordinaire", déclarait en substance le secrétaire d'Etat américain John Kerry ce lundi. Pourtant, aucune autre réaction américaine ne s'est fait jour depuis les révélations du Spiegel et du Guardian sur l'espionnage d'institutions et d'ambassades européennes par les Etats-Unis. Décryptage de notre correspondant à Washington Philippe Gassot. 


dans

“Comme si tout était suspendu jusqu'au retour d'Obama“

“Comme si tout était suspendu jusqu'au retour d'Obama“