Info

Etats-Unis : « L' Amérique d'abord » de Trump inspire le reste du monde

Donald Trump devant le Capitol à Washington le 20 janvier 2017.
Donald Trump devant le Capitol à Washington le 20 janvier 2017.
© Win McNamee/Pool Photo via AP

Des humoristes, journalistes, citoyens du monde détournent l'« America first » (« L'Amérique d'abord ») du président Trump... pour promouvoir leur pays et atteindre la seconde place du classement ! Tour d'horizon des Nations en lice.

dans
Donald Trump a du pain sur la planche. En prônant  l'« Amérique d'abord » (« America first »), qui pourrait occuper la seconde place ? A travers le monde, les candidatures à son intention se multiplient.

Les Néerlandais ont été les premiers à postuler sous la forme « l’Amérique d’abord, les Pays-Bas ensuite. » L'idée ? Vendre les mérites du pays, selon des critères inspirés de la politique et de la démesure du 45e président des Etats-Unis :
 
« La meilleure langue du monde, le meilleur parc de poneys du monde, les meilleurs moulins du monde... mais aussi le meilleur système d'évasion fiscale du monde », annonce notamment la vidéo qui comptabilise plus de 20 millions de voix.

D'autres pays ont rapidement emboîté le pas. Qui sera le meilleur candidat ?
 
- La Belgique et son groupe mythique... Abba 
 
« Il y a quelques temps, vous (Donald Trump) avez déclaré que notre capitale, Bruxelles, était un enfer... C'est vrai », annonce le journal satirique belge De Ideale Wereld au début de la vidéo, faisant référence à la sortie de Trump peu de temps avant les attentats du 22 mars 2016. « Mais le reste de la Belgique est génial, excepté le coin où l'on parle français. Nous les haïssons. Ce sont les Mexicains de la Belgique. Nous détestons aussi les Allemands... » Et surtout, sans la Belgique, le monde serait passé à côté du « plus célèbre groupe de musique... Abba ! », qui selon « des faits alternatifs » est un groupe belge, pas suédois.

- La Suisse, le pays le plus sexy d'Europe 
 
Le pays vante notamment ses montagnes majestueuses, sa propreté, son or et ses femmes « toutes des 10 »... et que les Suisses adorent maltraiter : « On ne les a pas laissées voter avant 1971... et même 1990 dans certains endroits. » Ce n'est évidemment pas sans rappeler les innombrables propos sexistes de Donald Trump.
  - La France et ses forteresses 
 

A l'image des Etats-Unis et du Mexique, dont les relations ne cessent de se dégrader depuis l'arrivée de Trump qui a annoncé vouloir ériger un mur pour les séparer aux frais des Mexicains, les Français signalent qu'eux aussi ont « bâtis (des murs) tout autour des villes principales pour se protéger de (leurs) voisins. »

- La Namibie et ses travailleurs Chinois 
 
« Cher Monsieur le président des Etats-Unis, ceci est une vidéo sur « Nam »... Non (pas sur) le Vietnam, mais la Namibie, le meilleur pays d'Afrique », commence la vidéo. « Nous aussi nous avons un immense mur autour de notre maison d'Etat, avec même des trucs en or dessus... Et devinez quoi ? Nous l'avons fait construire par les Chinois. » 
Des tensions entre Donald Trump et la Chine ?
« Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre les Etats-Unis non compétitifs dans l'industrie manufacturière », avait par exemple tweeté le président américain... pour ensuite déclarer que ce n'était qu'une « blague » à la chaîne de télévision américaine Fox News .

- L'Iran, à ne pas confondre avec l'Irak 
 

« Iran... Irak, différents pays. C'est dingue, je sais ! Impossible d'être plus différents : Ils parlent arabe, ils sont majoritairement Arabes. Nous parlons persan et sommes majoritairement Perses. Maintenant, cela peut-être très perturbant : quel pays ai-je déjà attaqué ? Lequel je vais attaquer ? Ce que nous redoutons fortement, que vous nous mélangiez et fassiez quelque chose contre nous par erreur. »

Toutes les autopromotions ont été compilées sur le site « Qui veut être second ? »