Etats-Unis : Mayweather-Pacquiao, le "combat du siècle"

Floyd Mayweather (à gauche) et Manny Pacquiao posent devant la ceinture du World Boxing Council (WBC), le 29 avril 205, à Las Vegas.
Floyd Mayweather (à gauche) et Manny Pacquiao posent devant la ceinture du World Boxing Council (WBC), le 29 avril 205, à Las Vegas.
(©AP/John Locher)

Le Philippin Manny Pacquiao et l’Américain Floyd Mayweather s’affrontent, ce samedi 2 mai, à Las Vegas. Après cinq ans de tractations, les deux légendes de la boxe ont enfin accepté de se rencontrer. Un combat historique très attendu.

dans

Ce samedi, sur le ring du MGM Grand Garden Arena de Las Vegas (dans l'Etat américain du Nevada), devant 16 800 spectateurs et des dizaines de millions de téléspectateurs, s’affronteront Floyd Mayweather et Manny Pacquiao, les deux plus grands boxeurs de leur génération. C’est l’aboutissement de cinq ans de négociations sur fond de jalousies, de désaccords sur la répartition des recettes et de guerres d’ego entre les deux sportifs en fin de carrière. 

Deux poids lourds de la boxe 

MANNY PACQUIAO, 36 ans, est d’origine philippine. Surnommé "Pacman", il est considéré comme un héros national, presqu’un demi-Dieu, dans son pays natal. Depuis le début de sa carrière professionnelle, en 1995, il a remporté 57 combats (dont 38 avant la limite), en a perdu cinq et a fait deux nuls. Pacquiao est le seul boxeur a avoir décroché un titre mondial dans huit catégories différentes, grâce à son impressionnant jeu de jambes et son punch "assassin". 

Pacquiao a rappelé qu’il "tirait sa force" de sa foi en Dieu. Très pieux, le Philippin s’est converti à l’évangélisme au début des années 2010. Il assure avoir été choisi par Dieu pour diffuser le message du Christ. Sa fortune est considérable. En 2013, il était le plus gros contribuable des Philippines, avec 3,5 millions d’euros d’impôt. Comment souvent en Asie, richesse et notoriété ont conduit le sportif à s’engager en politique. Dans une interview à l’AFP, il y a deux ans, il déclarait viser la présidence des Philippines, à laquelle il pourra se présenter dès qu'il aura 40 ans. 

Les « combats du siècle »... dernier


22 septembre 1927 : Jack Dempsey (USA) contre Gene Tunney (USA) à Chicago. 
16 juin 1949 : Marcel Cerdan (FRANCE) contre Jake LaMotta (USA) à Détroit. 
8 mars 1971 : Mohamed Ali (USA) contre Joe Frazier (USA) à New York. 
30 octobre 1974 : Mohamed Ali (USA) contre George Foreman (USA) à Kinshasa. 
1er octobre 1975 : Mohamed Ali (USA) contre Joe Frazier (USA) à Manille. 
6 avril 1987 : Marvin Hagler (USA) contre Sugar Ray Leaonard (USA) à Las Vegas. 
28 juin 1997 : Mike Tyson (USA) contre Evander Holyfield (USA) à Las Vegas. 

FLOYD MAYWEATHER est surnommé "Money" (Argent), "Pretty boy" (Beau gosse) ou TBE (The Best Ever, ou "le meilleur de tous les temps"). A 38 ans, le sportif, issu d’une famille de boxeurs, détient un palmarès impressionnant : 47 victoires (dont 26 avant la limite) et aucune défaite. En 1998, deux ans après ses débuts professionnels, il devient champion WBC des super-plumes. C’est le premier titre d'une collection puisée dans cinq catégories de poids différentes. Sa réputation se bâtit sur sa rapidité et ses esquives. "Je ne regarde jamais les vidéos de mes adversaires, c’est sur le ring que je définis ma stratégie", affirme le boxeur américain. Il mettra un terme à sa carrière à la fin de l’année 2015, après un ultime combat à l’automne. 

Mayweather traîne une réputation d’homme violent, qui a souvent eu affaire à la justice pour violences conjugales. En 2012, il avait d'ailleurs passé 90 jours en prison. Plus récemment, il a perdu sa licence de promoteur dans le Nevada, accusé de cruauté envers deux de ses boxeurs qu'il avait soumis à un entraînement trop intensif. La personnalité de Mayweather fait peur aux annonceurs : il ne fait pas ou plus de publicités, il n'a pas de gros contrats avec une boisson énergétique ou un équimentier sportif... Mais il dit s'en moquer : "avoir une marque dans le dos ne change rien à la grandeur de ce que j'ai accompli".  

Un public impatient 

"La boxe connaît une renaissance. Je suis très heureux pour notre sport, car ce combat va être fantastique et répondre à la phénoménale attente qu’il suscite", a déclaré George Foreman, ancien champion du monde de boxe. L’engouement et l’intérêt que provoque la rencontre sont bien réels. Les tickets se vendent à des prix exhorbitants (voir ci-dessous), les paris sont nombreux : le rapeur américain 50 Cent avait annoncé en mars dernier vouloir parier 1,6 million de dollars sur son favori Mayweather et les publications concernant ce combat historique ne cessent de fleurir sur les réseaux sociaux. Elles témoignent de l'engouement du public pour cet événement sportif. 

"Fini la politique pour moi, maintenant, je me concentre sur le match Mayweather-Pacquiao. Cela fait six ans que j’attends ça".
 

"Comment vais-je rattraper mon manque de sommeil ce weekend avec le combat Mayweather-Pacquiao à regarder ?"

 

A Manille, la capitale philippine, "le monde s’arrêtera dimanche. Nous sommes tous à fond", assure un chauffeur. Sur l’île de Palawan, la coopérative électrique a même lancé un appel aux habitants pour qu’ils reportent leurs corvées de machine ou de repassage. Objectif : économiser l’électricité pour pouvoir visionner le combat. 

Des chiffres qui font tourner la tête 

Avant même qu’ils ne montent sur le ring, et quel que soit le résultat du combat, Pacquiao et Mayweather sont assurés d’empocher 80 millions de dollars pour le premier et un minimum de 120 millions de dollars pour le second. Un record. En 2014, le boxeur américain avait empoché la somme colossale de 64 millions de dollars pour deux combats, soit environ 15 000 dollars par seconde passée entre les cordes. Il est le sportif le mieux payé au monde. 

Cette rencontre tant attendue pourrait générer quelque 400 millions de dollars (366 millions d’euros) de recettes. Les billets les plus chers se vendent à 10 000 dollars, tandis que les moins chers coûtent environ 1 500 dollars. Et sur le marché de la revente, certains billets se négocient à plus de 350 000 dollars

L’événement représente donc d'énormes recettes pour les diffuseurs du combat que sont HBO et Showtime, deux chaînes de télévision américaines. Le prix du pay-per-view (paiement à la séance) varie entre 90 et 100 dollars en fonction de la qualité de l'image. 3 millions d'achats sont attendus aux Etats-Unis et au Canada, soit 300 millions de dollars de recette. Les marques aussi comptent sur l'événement pour se faire remarquer. La bière mexicaine Tecate a d’ailleurs versé 5,6 millions de dollars pour apparaître sur le ring.