Euro2016 : en photos, la nuit folle des Portugais à Paris

Plusieurs dizaines de milliers de supporters en rouge et vert ont arpenté les Champs-Elysées avec un bonheur non dissimulé. "C'est un trophée pour tous les Portugais, tous les immigrés, tous les gens qui ont cru en nous" assurait Cristiano Ronaldo, le capitaine de l'équipe.
Plusieurs dizaines de milliers de supporters en rouge et vert ont arpenté les Champs-Elysées avec un bonheur non dissimulé. "C'est un trophée pour tous les Portugais, tous les immigrés, tous les gens qui ont cru en nous" assurait Cristiano Ronaldo, le capitaine de l'équipe.
© Frantz Vaillant / TV5Monde

Après leur victoire sur les Bleus (1-0), grâce à un but d'Eder lors des prolongations, les Portugais ont laissé éclater leur bonheur sur les Champs-Elysées.
Reportage photo sur une nuit survoltée.

dans

France-Portugal, une soirée historique

Les Champs-Elysées.
C'est ici que tout le monde doit se retrouver à l'issue du match. En attendant,  dès 21H, les rares cafés dans les rues adjacentes offrent un spectacle gratuit pour les nombreux supporters aglutinés sur le trottoir.

Français et Portugais se retrouvent sans animosité aucune pour assister à cette finale de tous les espoirs.
Français et Portugais se retrouvent sans animosité aucune pour assister à cette finale de tous les espoirs.
© Frantz Vaillant / TV5Monde

Concert de trompettes, de vuvuzelas, quelques pétards qui éclatent pour mettre l'ambiance, la première demi-heure semble laisser les supporters perplexes. Beaucoup rêvaient d'une suite de buts, à la manière du match France-Islande, où à la mi-temps, la France avait mené 4 à 0  Mais non . Rien ne se passe. La perplexité  gagne les supporters tandis que les policiers et gendarmes prennent position sur les Champs-Elysées.

© Frantz Vaillant/TV5Monde
© FRantz Vaillant/TV5Monde

Malgré l'espoir suscité  par la blessure de Cristiano Ronaldo, touché au genou et contraint de sortir dès la 25e minute, le match se poursuit sans jamais ravir totalement les supporters.
La mi-temps approche.
D'un avis largement partagé, les Bleus dominent la rencontre.

© Frantz Vaillant / TV5Monde
© Frantz Vaillant/TV5Monde

C'est la mi-temps. les Bleus se sont créés les meilleures occasions mais ils manquent d'efficacité.
Le public sur le trottoir semble décontenancé.

© Frantz Vaillant/TV5Monde

Le match reprend. Regain de ferveur parmi les supporters. A la 48ème minute, faute de Sissoko sur Pepe. Le milieu français échappe au carton jaune de peu. Soulagement unanime. Parmi les tricolores généreusement imbibés, cela vocifère de plus belle et avec vigueur : "On va les avoir, les Portugais ! On va les avoir !".

© Frantz Vaillant
Les Portugais, justement, sont non loin. Avec calme et un certain fatalisme, cette jeune supportrice, nous affirme tranquillement ": Le Portugal va gagner !"
© Frantz Vaillant/TV5Monde

A la 65'de jeu, une énorme occasion de Griezmann !  Une tête passe juste au-dessus de la barre. Clameurs dans la rue.
C'est terminé pour le temps réglementaire.
La France a bien failli s'imposer à la dernière minute mais le poteau a sauvé le Portugal.
Les deux équipes vont maintenant jouer les prolongations (deux fois 15 minutes).

A la 109' minute, but d'Eder pour le Portugal ! Sur le trottoir, quelques applaudissements discrets des supporters Portugais qui ne boudent cependant pas leur satisfaction :
 

Les supporters des Bleus semblent estomaqués :

© Frantz Vaillant

Dans les rangs, plus personne ne semble y croire.
A la 121ème minute, c'est terminé.
La France s'incline donc sur un but d'Eder dans les prolongations. Le Portugal est champion d'Europe pour la première fois.
Stupéfaction et quelques mouvements de colère :

Non loin, sur les Champs, rencontre avec plusieurs Portugais particulièrement fiers de l'exploit de leur équipe :
 

L'ambiance n'est pas vraiment à la fête. La police a bloqué l'accès des véhicules sur l'avenue.
L'ambiance, c'est un peu plus bas, du côté du métro Champs-Elysées Clémenceau qu'on la trouve.

© Frantz Vaillant / TV5Monde

Les supporters portugais arrivent tout à coup, innombrable, en voiture, à moto, à scooters, à pied. Ne pouvant accéder sur l'avenue des Champs-Elysées, les véhicules se retrouvent immobilisés dans un tintamare inouï de cris et  d'avertisseurs.

© Frantz Vaillant / TV5Monde


La ferveur est impressionnante.
Les supporters lusitaniens exultent  après la victoire de leur équipe en finale de l'Euro face à la France (1-0). Pour la première fois de son histoire, la Selecçao remporte un titre majeur !


Celles et ceux qui ne tiennent plus descendent tout à coup des véhicules et rejoignent l'avenue à pied.

© Frantz Vaillant
© Frantz Vaillant/TV5Monde

Un rodéo est même improvisé devant la police, quasi impuissante. Sur l'avenue, quelques incidents ont éclaté suite à des jets de projectiles, de pétards ainsi que des incendies de poubelles.  Vers 2h30 du matin, la situation reste tendue et les Champs sont en cours d'évacuation par les forces de l'ordre.

Au delà de ces incidents mineurs, les Portugais ont réussi à exorciser au Stade de France, le traumatisme de la finale de l'Euro perdue en 2004 qui avait laissé en larmes Ronaldo, l'icône nationale.

© Frantz Vaillant/TV5Monde