Euro2016 : ce qui marche, ce qui bloque

Immense ballon posé à même la Fontaine des Innocents à Paris, rue Saint-Denis à Paris (1er arrondissement) pour saluer l'Euro 2016 en France
Immense ballon posé à même la Fontaine des Innocents à Paris, rue Saint-Denis à Paris (1er arrondissement) pour saluer l'Euro 2016 en France
© Frantz Vaillant

A quelques heures du début de l'Euro2016 (10 juin-10 juillet), petit tour d'horizon sur ce qui attend les trois millions de visiteurs étrangers en France à l'occasion de ce championnat d'Europe des Nations.

dans

Trois millions de supporters sont attendus en France.
Hôtels, restauration, souvenirs, les retombées économiques seront là. Selon une étude commandée par l'UEFA, qui organise l'épreuve, elles devraient être de 2,8 milliards d'euros. On estime que les spectateurs pourraient débourser jusqu’à 353 euros par jour de match.
Mais tout cela n'est qu'une projection dans un paysage social serein. Ce qui n'est pas le cas.

<span>Manifestation à Marseille le jeudi 2 Juin 2016 contre la Loi Travail. </span>
Manifestation à Marseille le jeudi 2 Juin 2016 contre la Loi Travail.
(AP Photo / Claude Paris)

Le président du comité d’organisation de l’Euro, Jacques Lambert, ne fait pas mystère de son inquiétude. Il suit de près l'évolution des mouvements sociaux qui affectent la France et avoue son impuissance : "C’est un sujet sur lequel nous n’avons malheureusement aucune prise. Nous souhaiterions avoir une mobilité aussi fluide que possible". Un voeu.
C'est que, largement diffusées par les médias du monde entier, les images de barrages sur les voies ferrés et de manifestations souvent violentes ont sensiblement tempéré les ardeurs des supporters. Parmi eux, beaucoup se demandent si, en posant le pied sur le sol français, ils ne pénètrent pas dans un pays en guerre.

Voici donc, résumé, de ce qui les attend :

TGV, RER, Intercités et métro


Les supporters vont découvrir avec ravissement le métro parisien et la délicieuse sensation d'être une sardine, parmi d'autres,  plongée dans un potage humain ! Pas de clim dans les vieilles rames surchargées, allons, nous ne sommes pas en Espagne.  Et rien de tel qu'une bonne immersion  dans ce sauna humain pour goûter aux joies des musiciens plus ou moins inspirés, des pickpockets (qui ignorent les 35h) et pour frétiller d'émotion après avoir subi quelques mains baladeuses ! 
photo Julie Anne Workman (Creative Commons)
Aux heures de pointe, il y a par exemple  6,5 personnes au mètre carré à la station République ! Et pas de wi-fi ni de 4G.  Reste que le fonctionnement du métro, malgré tout, devrait être correct dans les jours à venir pour tous les usagers. Pas de blocage prévu.

A la SNCF, devenue le principal champ de bataille contre le projet de loi, la grève a été reconduite par les assemblées générales de cheminots en Ile-de-France et dans la plupart des régions, pour la neuvième journée consécutive.

Le trafic va rester perturbé avec un train sur deux sur les lignes Transilien, RER et Intercités et 6 TER sur 10. En revanche 80% des TGV devaient rouler. Les prévisions communiquées par la SNCF font état d'une légère amélioration pour les TGV (3 sur 4), mais restent semblables sur le reste du réseau.  La SNCF prévoit un train sur deux pour le RER E, un sur trois pour le RER B et 40% sur la ligne D. Le RER C, également affecté par les intempéries, ne tournera qu'à 25%. Pour les TGV, le trafic sera normal dans le Nord et peu perturbé dans l'Est et sur l'axe Atlantique, où circuleront 80% des trains. Impossible de savoir si la pression devrait diminuer dans les prochains jours. Depuis le 1er juin, la grève lancée par la CGT-cheminots, SUD-rail et FO (non représentatif), très suivie par les personnels roulants, est reconduite de jour en jour.
 

Paris, poubelle ville du monde

Si l'argent n'a pas d'odeur, la "ville-lumière", elle, risque d'en avoir une, et pas des plus ragoutantes.  Grève oblige, le secteur des déchets est en pleine crise. A l'appel de la CGT, le blocage dure dans deux des principaux sites de traitement de la région

parisienne et la situation devient critique dans certains arrondissements de la capitale. Sur les réseaux sociaux, on peut lire : " Amis parisiens, un petit effort, portez vos poubelles au siège de la CGT !" Ambiance... La collecte des déchets est perturbée sur les 2e, 5e, 6e, 8e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e arrondissements de Paris où les services municipaux sont en charge de collecter les ordures. Concernant les autres arrondissements,  des entreprises privées s'occupent du ramassage. A noter que le secteur privé est lui aussi atteint par les arrêts de travail. Ainsi, Le groupe Suez confirme que 20% de ses effectifs dans la collecte des ordures ménagères en Ile-de-France sont en grève. Le mouvement  touche aussi l'incinérateur de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, qui traite tous les déchets de l'agglomération marseillaise.  Le secrétaire général de la CGT services publics, Baptiste Talbot, a renvoyé sur le gouvernement la responsabilité de débloquer la situation avant l'Euro. Il a déclaré sur France Info : "Les éboueurs sont des gens admirables, qui font un travail très difficile et ce qu'ils disent au gouvernement c'est qu'ils ne travailleront pas dans n'importe quelles conditions dans les années à venir et donc ils réclament le retrait du projet de loi Travail".
Pas d'issue en vue.
 

Carburants : le coup de pompe / Air France : le trou d'air !

Côté carburants, le mouvement se poursuit dans trois des cinq raffineries françaises du groupe Total, mais toutes les stations-service du réseau sont réapprovisionnées. Au Havre, la grève du personnel des terminaux pétroliers, qui perturbe depuis 16 jours l'approvisionnement des raffineries et des aéroports parisiens, continue aussi.

Dans le ciel, pas d'éclaircie en vue. La grève se déroulera du 11 juin jusqu'au 14 juin

(Thinkstock photos)

2016. Les syndicats de pilotes représentatifs ont rejeté le nouveau protocole de fin de conflit transmis par la direction qui, à l'adresse de ces clients, a tenu à préciser : "Dès lors que nous aurons une estimation précise du taux de mobilisation et des répercussions sur nos opérations, notre programme de vols sera adapté et publié la veille de votre voyage". Les clients impactés recevront alors un SMS d'Air France afin de les prévenir de l'annulation de leur vol et des conditions de report au moins 24 heures avant son départ présumé. Si le vol choisi est "opéré par Air France", la compagnie recommande aux passagers de ne pas se rendre à l'aéroport avant d'avoir vérifier le statut du vol sur la page web de la compagnie. Enfin, le SNPNC-FO et l'Unsa-PNC ont appelé à une grève des hôtesses de l'air et des stewards pour la période du 27 juillet au 2 août 2016.

Bon courage.


Sécurité, manifs et forces de l'ordre

Selon l'Express, les services de police ont examiné les profils de plus de 65 000 personnes intervenant pour l'Euro de football, dont les employés de sécurité privée. Plus de 80 noms ont vu leur agrément retiré. 90 000 personnes assureront la sécurité des supporters.
Au niveau national, une grande manifestation est toujours prévue à Paris le 14 juin à l'appel des sept syndicats opposés au projet de loi travail. Ce jour-là, seuls deux matches seront au programme, en province : Autriche - Hongrie à Bordeaux et Portugal - Islande à Saint-Etienne.
Le secrétaire d'Etat en charge des Sports Thierry Braillard, invité  sur BFMTV et RMC,

<span>Des agents de police et des bénévoles effectuent un exercice de sécurité au Stade Pierre <span>Mauroy </span>à Villeneuve d'Ascq, dans le Nord de la France, le jeudi 21 Avril 2016. </span>
Des agents de police et des bénévoles effectuent un exercice de sécurité au Stade Pierre Mauroy à Villeneuve d'Ascq, dans le Nord de la France, le jeudi 21 Avril 2016.
(AP Photo / Michel Spingler )
a confirmé que les gérants de bars ne pourront pas installer d'écrans sur leur terrasse, pour des questions de sécurité. "On ne peut pas accepter qu'il y ait des rassemblements non organisés parce que les forces de l'ordre n'ont pas les moyens de sécuriser", a-t-ilexpliqué en ajoutant que "tout est organisé sur des sites précis". Le secrétaire d'Etat a plutôt invité les spectateurs à se rendre dans les "fans zones" sécurisées. Par ailleurs, toujours pour des raisons de sécurité, les supporters sont priés d'arriver aux stades 3 heures avant le début des matchs.

Enfin, le ministère de l'Intérieur vient de lancer une nouvelle application mobile "spéciale attentat" SAIP, censée permettre d'alerter en cas de risque majeur.

A bon entendeur...

►Jusqu'au 10 juillet, suivez notre blog de l'Euro 2016 sur TV5MONDE avec notre envoyé spécial Florian Giraud.