Info

Fairphone : le smartphone éthique arrive en France

© Fairphone

Pour la première fois en France, un opérateur de téléphonie mobile propose aux côtés du dernier iPhone ou autres modèles dernier cri un smartphone éthique, le Fairphone.

dans

C’est un phénomène qui, même s’il reste encore marginal, commence à prendre de l’ampleur. Alors que diverses enquêtes de médias ou d’ONG ont révélé récemment les conditions désastreuses dans lesquelles sont produits de nombreux smartphones, de plus en plus de consommateurs souhaitent acheter des téléphones éthiques.

Car les polémiques sur les conditions de fabrications des smartphones des géants de la technologie, comme Apple ou Samsung sont nombreuses. Une enquête de l’émission Cash Investigation révèle plusieurs scandales : conditions de travail dramatiques et emploi de mineurs par des sous-traitants en Chine, exploitation sauvage en République démocratique du Congo de mines de tantale (matériau rare qui permet de sauvegarder les données d’un téléphone quand il s’éteint), ou encore scandales sanitaires (des employés d’usines de conditionnement de néodymes, la principale composante des aimants contenus dans les smartphones…). Si vous avez opté pour un modèle d’une grande marque, il y a des chances que votre smartphone ne soit propre ni sur le plan environnemental, ni sur le plan social…

Travailleur dans une mine de tantale, RDC
Travailleur dans une mine de tantale, RDC
© AP IMAGES / Marc Hofer

Autre problème, il pourrait être programmé pour mourir rapidement afin d’être remplacé régulièrement. L’obsolescence programmée, au cœur des débats actuels, est parfois difficile à définir, en tout cas à prouver. Elle peut prendre plusieurs formes : matérielle, par exemple lorsque la batterie est intégrée donc non remplaçable, ou que les pièces détachées ne sont pas aisément disponibles, ou logicielle : une mise à jour peut exiger plus de puissance du téléphone, donc le ralentir.  
Dans un classement réalisé par Goodguide, une application qui aide à effectuer des achats éthiques et respectueux de l’environnement, les smartphones des marques Samsung, Apple, Microsoft et Nokia arrivent en dernière position.

En tête de ce classement : Fairphone. A l’heure où les Français changent de smartphone tous les 2 ou 3 ans en moyenne, l’entreprise néerlandaise de téléphone éthique Fairphone promet un produit qui dure 7 ans. Leurs téléphones sont fabriqués avec des matériaux issus de minerais dans des conditions de travail certifiées, dans des zones qui ne sont pas en guerre.

Une véritable gageure, car les définitions de commerce équitable varient d’un pays à l’autre.  «A mesure que nous avons cherché, nous avons réalisé que ce serait un défi de trouver des filières équitables d’extraction » explique Bibi Bleekemolen, responsable du développement de Fairphone, citée par le journal The Guardian. Pour l’or, autre composant présent dans les smartphones, l’entreprise a finalement trouvé une filière éthique au Pérou, et pense pour ses productions futures à utiliser de l’or recyclé.

En plus d’être éthique, le téléphone se veut recyclable et durable. 5 composants au total peuvent être changés par l’utilisateur : l’écran, la batterie, le module caméra et deux autres modules de façade. En outre, contrairement à d’autres marques de smartphone, les utilisateurs ne sont pas obligés de recourir à un système d’exploitation fermé comme les deux majoritairement présents sur le marché : celui d’Apple et le système Androïd utilisé par plusieurs de ses concurrents, mais verrouillé par Google. Le Fairphone lui, propose un système Androïd en développement open-source et a signé un accord avec le moteur de recherche français Qwant, "l'anti-Google" qui ne collecte aucune donnée personnelle.

Les composants de la première version du Fairphone
Les composants de la première version du Fairphone
© Fairphone


Jusqu’ici, ce téléphone était disponible à l’achat pour la somme de 525 euros. Un prix élevé face aux concurrents, surtout pour un téléphone dont le design est un peu « brut de décoffrage », et dont l’autonomie laisse clairement à désirer. Une somme que 135.000 consommateurs en Europe a toutefois déboursée pour acquérir le Fairphone 2. Et en France, les consommateurs pour qui la priorité est d’acquérir un téléphone éthique sont bien présents, puisque le pays est le deuxième marché des ventes en ligne directe de la marque.

A l’instar des opérateurs Scoubidou au Luxembourg ou Swisscom en Suisse, l’entreprise française Orange fait désormais le pari de surfer sur ce nouveau marché : il est désormais possible d’acquérir chez l'opérateur français le Fairphone en exclusivité au prix de 79,90 euros avec un engagement de 24 mois. Une petite révolution dans le monde de la téléphonie mobile.

Et concernant l’avenir, même si l’entreprise néerlandaise travaille sur une troisième version de Fairphone, toujours perfectible selon ses fabricants, ils ne souhaitent pas communiquer outrageusement sur sa sortie, pour ne pas attiser, à l’instar de leurs concurrents, les envies consommatrices du public.
 

L’obsolescence programmée est inscrite comme délit dans la loi française depuis 2014. Pour la première fois en septembre 2017 une plainte pour « obsolescence programmée » a été déposée par l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée) : elle vise plusieurs marques qui commercialisent des imprimantes.