Info

Fermé pour cause ...

photo Pascal Priestley
dans

Fermé pour cause ...

En ville, nombre de commerces étaient entre les mains des "Arabes", c'est à dire des familles tombouctiennes originaires de pays voisins. Beaucoup ont été dévastés après la libération de la ville, généralement non par la population mais par le fait de "perquisitions" militaires. Des armes et des munitions y ont souvent été trouvées en quantité. La majorité des commerçants "arabes" se sont aujourd'hui réfugiés à l'étranger.