Info

Festival de Cannes 2010 - Le Palmarès

dans

Spiritualité et quête individuelle au Palmarès 2010

Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul reçoit sa palme d'or des mains de l'actrice Charlotte Gainsbourg. Photo AFP
Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul reçoit sa palme d'or des mains de l'actrice Charlotte Gainsbourg. Photo AFP
Palme d'or : "Oncle Boonmee, celui qui se souvient des vies antérieures"" du Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul

Grand prix : "Des hommes et des dieux" du Français Xavier Beauvois

Prix de la mise de scène : "Tournée" du Français Mathieu Amalric

Prix du scénario : "Poetry" du Sud-coréen Lee Chang-dong.

Prix du Jury : "Un homme qui crie n'est pas un ours qui danse" du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun.

Prix d'interprétation féminine : la Française Juliette Binoche pour "Copie conforme", de l'Iranien Abbas Kiarostami.

Prix d'interprétation masculine ex-aequo : l'Espagnol Javier Bardem pour "Biutiful" du Mexicain Alejandro Gonzalez, et l'Italien Elio Germano pour "La Nostra Vita" de l'Italien Daniele Luchetti

Caméra d'or : "Année bissextile" ("Ano bisiesto") du Mexicain Michael Row

La cérémonie de remise des palmes en vidéo

Combats intérieurs, combats pour la vie, itinéraires humains intenses, trois films, thaïlandais, français et africain ont été récompensés cette année 2010.
Récit Hassan Larzag, JT TV5Monde, 24 mai 2019 , 2'23
La cérémonie de remise des palmes en vidéo

Le sacre de Mahamat-Saleh Haroun

Les cinémas africains sont rarement présents sur la Croisette. Le dernier lauréat remonte à 1987, avec Yeelen (La lumière) du Malien Souleymane Cissé.
Treize ans après, "Un homme qui crie", lutte entre un père et un fils sur fond de guerre civile, obtient à nouveau le prix du jury. Mahamat-Saleh Haroun, son réalisateur mauritanien, exprime sa joie pour TV5Monde, coproducteur de cette oeuvre.

JT TV5Monde, 23 mai 2005
Le sacre de Mahamat-Saleh Haroun