Février 1945 - Les alliés se partagent le monde

Winston Churchill, Franklin D. Roosevelt et Joseph Stalin (USSR) en février 1945 à Yalta. Army Signal Corps Collection, U.S. National Archives.<br/>
dans

La guerre froide se dessine à Yalta, entre le 4 et le 11 février 1945


Le 4 février 1945, alors que la seconde guerre mondiale fait rage, les puissances alliés se réunissent dans le plus grand secret à Yalta en Crimée, pour une conférence au sommet. Le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin Roosevelt très affaibli par la maladie sont arrivés en avion depuis Malte, accompagnés d’une délégation de 700 personnes. Ils sont reçus dès l'aéroport par le ministre des Affaires étrangères russe Molotov. De son côté, Joseph Staline, le maître de l’Union Soviétique, a rejoint la cité balnéaire par le train. Au palais Livadia, durant une semaine, les trois grands vont négocier le sort de l’Allemagne et du Japon et préparer l’après guerre.

Dans la déclaration finale, les trois grands réaffirment leur volonté d’une capitulation inconditionnelle de l’Allemagne et s’accordent sur son partage en quatre zones d’occupation.
La conférence entérine les rapports de force établis sur le terrain. Même s’il n’a pas été question d’un partage du monde comme le dénonçait le général de Gaulle, les puissances alliées consacrent de fait des zones d’influence et le glacis territorial et politique qui conduiront à la Guerre froide.



Rappel en images de Jakob Schlüpmann
février 2010, 2'38


Février 1945 - Les alliés se partagent le monde