Info

France-Angleterre: hommage aux victimes des attentats, Macron et May au Stade de France

AP Photo/Frank Augstein

Une minute de silence sera observée et les hymnes nationaux seront inversés avant le match amical France-Angleterre ce mardi (19h00 GMT), en hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester.

dans
Le président français Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May sont attendus au Stade de France pour assister à l'hommage et à la rencontre, indique de son côté l'agenda de la présidence de la République française.
Le protocole habituel, qui voit l'équipe visiteuse entonner son hymne avant celui de l'équipe à domicile, sera bouleversé mardi.
God Save The Queen, l'hymne anglais, sera joué après La Marseillaise, comme l'avait fait la fédération anglaise avec l'hymne français lors du match amical à Wembley, pour marquer l'hommage aux victimes des attentats de Paris en novembre 2015.

"J'étais là lors du match à Wembley, et aujourd'hui je suis reconnaissant de voir que les Français vont nous rendre la pareille. C'est un honneur pour nous Anglais de voir que notre rivalité ne s'arrête pas là mais que nous avons également une histoire d'amitié", a réagi le sélectionneur anglais Gareth Southgate, lors d'un point-presse organisé lundi à Croissy-sur-Seine (Yvelines).

Les paroles de l'hymne national anglais seront diffusées sur les écrans géants du stade pour permettre au public de reprendre en choeur, a-t-on appris de même source.
"Si l'hymne de l'Angleterre est chanté, que tout le monde puisse l'accompagner", avait souhaité le milieu de terrain Blaise Matuidi, dimanche lors d'un point-presse à Clairefontaine.
"Ca serait sympa, mais ce n'est pas essentiel. Nous voulions soutenir la France lors du match qui avait suivi l'attentat de Paris, mais si le public ne se sent pas à l'aise pour chanter notre hymne, ce n'est pas un problème, nous comprendrons", a souligné Southgate.

Avant la minute de silence, les joueurs des deux équipes seront mêlés les uns aux autres en signe de fraternité.
Huit personnes ont été tuées, dont trois Français, dans les attentats qui ont frappé le centre de Londres le 3 juin dernier.
Deux semaines plus tôt, un autre attentat à Manchester, perpétré à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande, avait fait 22 morts et plus de cent blessés, dont de nombreux enfants.
En novembre 2015, quatre jours après les attentats de Paris et du Stade de France, le match amical face à l'Angleterre avait été maintenu malgré l'émotion. 
A Wembley, le public anglais avait rendu hommage aux victimes de Paris en chantant en choeur une Marseillaise, démarche soutenue par les médias anglais.
L'hymne national français avait également été joué avant chacun des matches du Championnat d'Angleterre le week-end suivant.