France-élections : l'UMP l'emporte massivement, la gauche défaite

Un peu plus de 40 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour le second tour des élections départementales françaises ce dimanche 29 mars 2015.
Un peu plus de 40 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour le second tour des élections départementales françaises ce dimanche 29 mars 2015.

La participation  a été en légère baisse pour ce second tour des élections départementales, qui a concerné 1.905 cantons sur 2.054. La défaite de la gauche est massive, écrasée par l'UMP. Le FN, ne parvient pas à remporter un département.

dans
La gauche socialiste au pouvoir a essuyé une lourde défaite dimanche lors d'élections départementales, battue par l'opposition de droite qui emporterait le contrôle de 64 à 70 départements sur 101, selon des projections d'instituts de sondage.

Le Front national a engrangé de nombreux élus à l'issue du second tour du scrutin, mais le parti de Marine Le Pen n'a pas réussi à prendre la direction d'au moins un département, selon les mêmes sources.Ces élections étaient considérées comme un test dans la perspective de la prochaine présidentielle prévue en 2017.

La gauche détenait jusqu'à présent 61 départements sur 101. Dimanche soir, les projections indiquaient qu'elle ne pourrait conserver la direction que de 27 à 37 départements. (…) L'enracinement de l'extrême droite dans les campagnes et dans le paysage politique français, longtemps caractérisé par un affrontement droite-gauche, a confirmé que le pays était entré dans le tripartisme. Ce phénomène est "durable", selon le politologue Pierre Martin.

"De plus en plus polarisé sur l'immigration et l'insécurité, sur le sentiment de déclin économique de la France", l'électorat "considère que les partis installés ont échoué et ne sont plus crédibles", disait ce weekend cet expert au quotidien Le Parisien.

Au premier tour, la gauche s'était montrée désunie, l'extrême gauche et les écologistes refusant de soutenir un gouvernement socialiste à la politique jugée trop libérale. Cet éparpillement a profité à l'opposition de droite, au premier rang de laquelle figure l'UMP, allié au parti de centre droit UDI.

Les présidents des conseils départementaux doivent être désignés jeudi.

Le chef de l'Etat, François Hollande, a laissé entendre qu'il ne changerait pas de politique après le scrutin départemental. Manuel Valls restera ainsi en place.

Il entame mardi sa deuxième année de Premier ministre, avec l'intention affichée d'ouvrir de "nouveaux chantiers" pour aller chercher quelques décimales de croissance en plus et poursuivre sur son mot d'ordre depuis un an: la réforme.

Un remaniement de plus ou moins grande ampleur est cependant attendu dans les semaines à venir et à cette occasion, les écologistes pourraient à nouveau faire partie de l'exécutif. (AFP)


Le Parti socialiste perd la Corrèze, l'Isère, le Doubs…
Le FN ne remportera pas de département, Marine Le pen déclare :


"Le fait historique ce soir est l'installation du @FN_officiel comme force politique puissante dans les territoires." #Départementales2015




La gauche perd plus de 30 départements.

Les frondeurs socialistes ont appelé dimanche soir à un "contrat de rassemblement" pour les douze prochains mois qui soutienne des "politiques nouvelles", après la "nouvelle défaite" que constituent à leurs yeux les
élections départementales. "Nous appelons à ce qu'une grande gauche se rassemble sans retard, pour soutenir des politiques nouvelles", affirment-ils dans un texte que l'AFP s'est procuré, qui comprend "des propositions pour les 12 prochains mois", sorte d'"agenda de réforme" qu'"une majorité enfin rassemblée peut dès maintenant assumer et défendre, sans renoncer et sans se renier". (AFP)

Pour Nicolas Sarkozy : "L’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera"

Nous allons enfin accélérer la préparation d’un projet républicain d’alternance fort, réaliste et profondément nouveau. (1/2)

— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 29 Mars 2015

Condition absolue pour redresser notre pays et enrayer le déclin dans lequel l’ont plongé 3 années du socialisme le plus archaïque (2/2)

— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 29 Mars 2015

Dans tous les départements qui seront dirigés par notre famille politique, nous lutterons contre l’assistanat.

— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 29 Mars 2015


Manuel Valls, prend acte du score du Parti socialiste et indique que l'emploi reste la priorité du gouvernement. "Mon gouvernement redoublera d'énergie avec toujours comme priorité : l'emploi, l'emploi, l'emploi". Le premier ministre déclare : "Les résultats marquent un bouleversement durable"

En %, les estimations donnent à 20h: UMP/UDI 44,9%, PS 28,9%, FN 24,4%



Projections départements : Droite 64-70 // Gauche 30-37 // FN 0-2 #departementales2015 #Dep2015 (IFOP) pic.twitter.com/Fm4AitTtNe

— Europe 1 (@Europe1) 29 Mars 2015
Les principaux ténors des 3 formations s'exprimeront à la suite :

Valls s'exprimera à 20h05, Sarkozy à 20h15 et Le Pen à 20h20. http://t.co/MkJDpezakK #departementales2015 pic.twitter.com/oYQA9halPB

— Le JDD (@leJDD) 29 Mars 2015

Le point sur la participation http://t.co/prkO9G8Pqm #departementales2015 pic.twitter.com/gAEqouLd8J

— Le Figaro (@Le_Figaro) 29 Mars 2015
Selon un sondage Ipsos / Sopra Steria, l'abstention serait de 49,8%


Les 3 régions ayant le plus voté à 17h sont la Corse (62,95%), le Languedoc-Roussillon (50,26%) et le Limousin (49,29%)

Le point sur la participation http://t.co/prkO9G8Pqm #departementales2015 pic.twitter.com/gAEqouLd8J

— Le Figaro (@Le_Figaro) 29 Mars 2015



Selon les estimations du premier tour, la Gauche pourrait perdre entre 20 et 40 départements, le Front national en gagner un ou deux (AFP)

Sur Twitter, le dérapage de Jean Roucas, ex-humoriste, soutien du Fron national fait beaucoup de bruit :

Dérapage de @jean_roucas. #compol #departementales2015 pic.twitter.com/Md3tHSwhym

— Aymeric Chapuis (@aymeric0302) 29 Mars 2015
Les bureaux de vote qui ont fermé à 18h commencent les dépouillements :

#departementales2015 .T de B. Les bureaux de vote ont fermé à 18 h. Le dépouillement est en cours.http://t.co/IJAaZnOWxL

— L'Est Rep Belfort (@LEstRepBelfort) 29 Mars 2015
Comparaison des taux de participation entre 2011 et 2015 :

#dep2015 La participation reste en hausse en #CentreVDL par rapport à 2011 ► http://t.co/P8ODMbM9ED pic.twitter.com/hJXtwtR8l9

— France 3 Centre (@F3Centre) 29 Mars 2015

#dep2015BZH Derniers votants au Rheu (35) dans le canton de Jean-Luc Chenut. Participation autour de 49% pic.twitter.com/oihatgVKox

— France 3 Bretagne (@france3Bretagne) 29 Mars 2015 A 17h00, le taux de participation était de 41,94% :

[#Dep2015] 41,94 % : Taux de #participation à 17h pour le second tour des élections #Départementales2015 pic.twitter.com/9JRoiD4s2g

— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 29 Mars 2015
La Haute-Corse en tête du taux de participation :

A 17h, la Haute-Corse largement en tête de participation (65,84%) devant la Corrèze (54%) Aude et Pyrénées Orientales #departementales2015

— ReportageFranceInter (@ReportageFI) 29 Mars 2015 Manifestation des Femen à Hénin Beaumont :

#departementales2015 : les #Femen manifestent seins nus à Hénin-Beaumont. EN IMAGES ici >>http://t.co/utkBCVR6xD pic.twitter.com/ScZYy9uO4L

— Départementales 2015 (@leParisien_pol) 29 Mars 2015

#departementales2015 RAPPEL: Les partis arrivés en tête au premier tour. Le direct >> http://t.co/NvLcaLCMNG pic.twitter.com/hduZCQ3B2R

— lalibre.be (@lalibrebe) 29 Mars 2015