Info

France : élections sénatoriales 2017, mode d'emploi

Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français de l'étranger. 
Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français de l'étranger. 
©TV5MONDE

Dernières élections de l’année en France, les sénatoriales se déroulent ce dimanche 24 septembre 2017. Un collège de “grands électeurs” va renouveler la moitié du sénat soit 170 sièges. Rencontre avec l’une de ces élus qui représente les Français établis hors de France : Hélène Conway-Mouret. Elle nous explique les spécificités de sa mission. 

dans

Cette année, ce sont 170 sièges de sénateurs et sénatrices qui doivent être renouvelés. Parmi eux, 6 des 12 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France sont également concernés.

Quelle différence existe-t-il entre les sénateurs des Français de l'étranger et les autres ? 

Dans le fonctionnement, "il y a une grosse différence", assure Hélène Conway-Mouret. Quand ses collègues sénateurs repartent dans leurs circonscriptions, ils prennent le train ou la voiture. "Nous, nous prenons l'avion". "Nous faisons aussi beaucoup de bilatérale, à savoir la diplomatie parlementaire passe par des rencontres avec d'autres parlementaires et parfois des ministres dans certains pays. "
 

Nous rencontrons des problématiques qui sont parfois similaires, généralement tout ce qui tend à l'éducation.

La sénatrice Hélène Conway-Mouret

La sénatrice ajoute : "Pour pouvoir faire la loi il faut savoir ce qu'attendent nos compatriotes alors il faut être à leur contact, les écouter. A chaque retour de mission, j'ai une quinzaine d'interventions à faire auprès des ministères, parfois des ministres, du Premier ministre, des administrations françaises pour faire avancer des projets dont j'ai été saisie localement au contact de ces Français.

Ces sénateurs ne sont pas attachés à un territoire contrairement aux députés et doivent donc se rendre sur les cinq continents. "Nous rencontrons des problématiques qui sont parfois similaires, généralement tout ce qui tend à l'éducation. Mais il y a aussi des particularités. Par exemple, dans certains pays, les questions de sécurité sont plus importantes que d'autres, les questions économiques dans les pays émergents".

La sénatrice Hélène Conway-Mouret se voit comme "un relais", elle porte les problématiques des Français établis hors de France aux administrations compétentes mais elle est aussi une "porte-parole". 
 

Héléne Conway Mouret sénatrice mode d'emploi


Seulement 27% de femmes siègent aujoud'hui au Sénat. Pourquoi si peu ? "Les femmes ne sont pas toujours propulsées en positions éligibles, c'est pour cela qu'il y en a encore top peu", reconnaît Hélène Conway-Mouret.   

Cette année, parmi les candidats-es se présente Anina Ciuciu. Candidate aux sénatoriales en Seine-Saint-Denis (Nord de Paris), la future avocate et militante pourrait devenir, ce 24 septembre, la première Française rom élue sénatrice.

> A lire aussi : "Elections au Sénat : de l'impossibilité de féminiser les bulletins de vote en France"