France : la loi Travail revient devant le Parlement

©APphoto/Claude Paris

Alors que le gouvernement pourrait à nouveau dégainer l'article 49-3 pour faire adopter la loi Travail, un sondage montre que 7 Français sur 10 sont opposés à ce passage en force. Dans la rue, les opposants au texte organisent leur onzième journée de mobilisation.

dans
Selon le baromètre Odoxa - France Info - « le Parisien », plus de 7 Français sur 10 s'opposent à un nouveau recours au 49-3 pour adopter ce texte controversé.

73% d'entre eux trouveraient "choquants" que le gouvernement fasse usage de l'article 49-3, déjà utilisé début mai lors du passage de la loi Travail en première lecture à l'Assemblée, pour faire adopter le projet de loi au Parlement. En pareil cas, toujours selon cette enquête, 58% encourageraient les frondeurs à s'allier à la droite pour renverser le gouvernement.

Principal point de discorde entre les syndicats et le gouvernement, l'article 2 de la loi Travail est rejeté par une majorité de Français. Cette mesure qui prévoit de donner plus de poids aux accords d'entreprise, par rapport aux accords de branche, impliquera que « beaucoup d'entreprises chercheront à négocier à la baisse les droits des salariés », selon 64 % des sondés. Seuls 44 % d'entre eux estiment à l'inverse que cela permettrait de « développer le dialogue social au sein des entreprises ».

(Enquête réalisée en ligne les 23 et 24 juin auprès de 1.011 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.)

#On vaut mieux que ça


Les opposants à la loi travail battaient à nouveau le pavé mardi, jour de vote du texte au Sénat et à la veille de rencontres avec Manuel Valls, qui va renouer le dialogue avec les syndicats mais n'entend pas renégocier le texte.

Partis du Vieux-Port, plusieurs milliers de personnes ont défilé en fin de matinée à Marseille. Pour Bernard Cresta, un travailleur social qui a participé à huit manifestations sur onze depuis le début du mouvement, "plus ça va, et plus les gens sont contre" la loi travail.

Au Havre, la police recensait 2.800 manifestants, les organisateurs 15.000. Au moins un millier de personnes manifestaient aussi dans les rues de Rennes, selon la préfecture. Tout comme à Lyon, où la police recensait 2.000 personnes, la manifestation était entourée d'un dispositif policier plus important que d'habitude.

Des résultats partiels de la votation citoyenne contre la loi travail, portant sur plus de 700.000 votants, ont été remis dans la matinée à l'Elysée. Quelque 92% ont voté pour le retrait, 8% pour le maintien, selon l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-UNL-Fidl, qui espère infléchir la position de François Hollande avec cette consultation.

La semaine dernière, le président de la République a répété qu'il irait "jusqu'au bout".

Tour Eiffel solidaire


Acte symbolique s'il en est, la Tour Eiffel est fermée au public toute la journée mardi, "en raison du mouvement social national" lié à la loi travail. Elle avait déjà été fermée le 14 juin pour les mêmes motifs. Près de 7 millions de personnes, dont 80% d'étrangers, ont visité la Tour Eiffel en 2015. La fréquentation journalière moyenne est de 15.000 à 20.000 personnes.