France : le nouveau gouvernement Valls

Le président François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls, le 26 août 2014 au palais de l'Elysée à Paris. Crédit photo : afp.com - Martin Bureau
Le président François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls, le 26 août 2014 au palais de l'Elysée à Paris. Crédit photo : afp.com - Martin Bureau

Après la violente crise politique, marquée par le départ des ministres Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Benoît Hamon, l'Elysée a présenté, comme prévu, le nouveau gouvernement de Manuel Valls peu après 18h ce mardi 26 août. Seize ministres ont été nommés, dont Najat Vallaud-Belkacem à l'Education, Fleur Pellerin à la Culture et Emmanuel Macron à l'Economie.

dans
Emmanuel Macron, le nouveau venu dans le gouvernement et ancien banquier d'affaires.
Emmanuel Macron, le nouveau venu dans le gouvernement et ancien banquier d'affaires.
C'est la véritable nouvelle tête de ce second gouvernement Valls : Emmanuel Macron. Nommé ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, il succède à Arnaud Montebourg. Agé de 36 ans, cet ancien banquier d'affaires chez Rothschild, formé à l'ENA, était jusqu'à la mi-juin secrétaire général adjoint de l'Elysée et conseillait le président sur les questions économiques et financières.

Selon l'entourage de François Hollande, il a « fait ses preuves à l'Elysée » . « Il a joué un rôle clé dans le dossier Alstom. Il a une très bonne connaissance de l'entreprise. Il est jeune et, le plus important, il a toute la confiance du président.»

Outre M. Macron, l'autre nouveau venu parmi les ministres est Patrick Kanner, président (PS) du Conseil général du Nord, nommé ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. M. Kanner est un adversaire déclaré de la suppression des conseils généraux.


Promotions

Autre changement : la promotion de Najat Vallaud-Belkacem. L'ancienne ministre des Droits des femmes, de la Ville et de la Jeunesse et des Sports obtient le portefeuille de l'Education, en remplacement de Benoît Hamon. A 36 ans, elle devient la première femme à occuper ce poste.
                  
Quant à Fleur Pellerin, l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, elle devient ministre de la Culture, succédant à Aurélie Filippetti.

Avec huit femmes et huit hommes au gouvernement, la parité est par ailleurs maintenue.
                  
Ceux qui restent
                 
Ce remaniement est limité puisque douze ministres conservent leurs fonctions : Christiane Taubira à la Justice, ainsi que Laurent Fabius (Affaires étrangères/développement international), Ségolène Royal (Ecologie/développement durable/énergie), Michel Sapin (Finances et comptes publics), Marisol Touraine (Affaires sociales), François Rebsamen (Travail/emploi/dialogue social), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Stéphane Le Foll (Agriculture et porte-parole du gouvernement), Sylvia Pinel (Logement/Egalité des territoires/ruralité, George Pau-Langevin (outre-mer), Marylise Lebranchu (Décentralisation et Fonction publique).

Composition du gouvernement

Manuel Valls, Premier ministre
Emmanuel Macron
, ministre de l'Economie, de l'industrie et du Numérique. Il était jusqu'à présent secrétaire général adjoint de l'Elysée. Il succède à Arnaud Montebourg.
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale. Après avoir été en charge des Droits des Femmes, de la Jeunesse et de la Ville, elle est la première fois à être nommée à ce ministère.
Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, Jusqu'à présent secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, elle succède à Aurélie Filippetti
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.
Christine Taubira, garde des Sceaux et ministre de la Justice
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères/développement international
Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie/développement durable/énergie
Michel Sapin, ministre Finances et comptes publics)
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales
François Rebsamen, ministre du Travail/emploi/dialogue social
Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense
Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement
Sylvia Pinel, ministre du Logement/Egalité des territoires/ruralité
George Pau-Langevin, ministre de l'Outre-mer
Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et Fonction publique