Grande-Bretagne : une tour ravagée par les flammes à Londres

Incendie à Londres mercredi
©TV5Monde / Pascale Achard

Deux cent pompiers continuent à lutter mercredi 14 juin contre un incendie spectaculaire qui ravage une tour d'habitation de 27 étages dans l'ouest de Londres. Selon le dernier bilan, il y a au moins 12 morts et de nombreux blessés.

dans

Le gigantesque incendie qui a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi un immeuble HLM à Londres a fait au moins douze morts.

"Il y a eu plusieurs morts. Je ne peux pas confirmer un chiffre pour l'instant à cause de la taille et de la complexité de l'immeuble", avait tout d'abord déclaré Dany Cotton, la cheffe de la London Fire Brigade dans une déclaration à la presse.

Au moins 30 personnes ont été blessées, avait auparavant précisé les services d'ambulance, dans ce brasier qui a ravagé cette tour de 120 appartements déployés sur 27 étages.

Londres ce matin

 

"Les résidents continuent à être évacués", a ajouté la police, alors que l'immeuble haut de 27 étages était pratiquement complètement en feu. Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l'immeuble et avoir vu des personnes se trouvant toujours à l'intérieur, notamment dans les étages supérieurs. Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches coincés dans la tour.

"L'incendie va du 2e au 27e étage", ont indiqué les sapeurs-pompiers de Londres.
Ils avaient été appelés vers 01h15 du matin (00h15 GMT) pour un incendie dans cette tour de 120 appartements dont la construction date de 1974.

Un numéro d'urgence a été mis en place par les autorités, et publié sur les réseaux sociaux. 

 

"Événement majeur à la Grenfell Tower à Kensington. 40 camions à incendie et 200 pompiers sur place"
 Tweet de Sadiq Khan, maire de Londres

Risque d'effondrement

Un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises ces dernières années de l'état de l'immeuble et des risques d'incendie potentiels sur un blog baptisé Groupe d'action de Grenfell . "Les lecteurs de notre blog savent que nous avions alerté les autorités à de nombreuses reprises au cours de ces dernières années sur l'état de notre immeuble" peut-on lire. 

"Ce dossier est particulièrement critique car il n'y a qu'une seule entrée et sortie à la Grenfell Tower durant les travaux de rénovation (...) Le risque qu'éclate un incendie dans les parties communes du hall d'entrée est à peine imaginable, car alors les habitants seraient pris au piège dans le bâtiment, sans aucune possibilité de s'échapper", poursuivait ce blog.
 

Des résidents ont créé <a href="https://grenfellactiongroup.wordpress.com/2017/06/14/grenfell-tower-fire/" target="_blank">un blog </a>sur lequel ils évoquaient depuis plusieurs années des problèmes liés à l'état de cet immeuble de 27 étages. 
Des résidents ont créé un blog sur lequel ils évoquaient depuis plusieurs années des problèmes liés à l'état de cet immeuble de 27 étages. 
©capture d'écran blog Grenfell Tower

Selon un journaliste de l'AFP sur place, la police a évacué une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds, alors que certains craignaient un effondrement de la tour.

Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l'immeuble. Un homme a également été aperçu agitant un linge blanc par la fenêtre. Le feu se serait propagé extrêmement vite.

Habitant au 9e étage, Hanan Wahabi, 39 ans, a raconté à l'AFP avoir été réveillé vers 01h00 du matin par la fumée et a réussi à sortir de la tour avec son mari, son fils de 16 ans et sa fille de 8 ans.

Mais elle était terriblement inquiète pour son frère, Abdelaziz El-Wahabi, l'épouse de celui-ci, Faouzia et leurs enfants, qui habitent au 21e étage.

"La dernière fois que je l'ai vu, ils agitait les bras à la fenêtre avec sa femme et leurs enfants. J'ai ensuite encore eu sa femme au téléphone pendant que lui était au téléphone avec les pompiers. C'était vers 02h00 du matin. Depuis pas de nouvelles, le téléphone est coupé", a-t-elle confié.

 

"J'ai crié aux gens de descendre mais ils disaient qu'ils ne pouvaient pas quitter leur appartement parce qu'il y avait trop de fumée dans les couloirs", a-t-il dit.

"Les pompiers équipés d'appareils respiratoires travaillent extrêmement dur dans des conditions très difficiles pour maîtriser cet incendie", a souligné le commandant Dan Daly, de la London Fire Brigade.

L'écrivain et acteur britannique Tim Downie, qui habite dans les environs, a fait part de son "horreur". "L'immeuble tout entier est ravagé par les flammes. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne s'effondre", a-t-il dit.

Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches bloqués dans la tour.

Il ont été dirigés par les forces de l'ordre vers un restaurant voisin, où les premiers blessés étaient traités par les services de secours.

Un témoin, Jody Martin, arrivé sur les lieux en même temps que le premier camion de pompiers, a raconté à la BBC avoir entendu des cris et vu une personne tomber de l'immeuble ainsi qu'une femme tenir son bébé à la fenêtre.

200 pompiers sur place

"40 camions à incendie et 200 pompiers ont été appelés sur un incendie dans la tour de Lancaster West Estate", dans le quartier de North Kensington, a indiqué la London Fire Brigade.

L'immeuble était toujours en flammes vers 05h00. Une large colonne de fumée s'élevait dans le ciel londonien, alors que des lances d'incendie étaient à l'oeuvre pour tenter de maîtriser le feu.
"Les pompiers équipés d'appareils respiratoires travaillent extrêmement dur dans des conditions très difficiles pour maîtriser cet incendie", a souligné le commandant Dan Daly, de la London Fire Brigade.
La police était également en train d'évacuer une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds, selon un journaliste de l'AFP sur place. 

"L'écrivain et acteur britannique Tim Downie, qui habite dans les environs, a fait part de son "horreur". "L'immeuble tout entier est ravagé par les flammes. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne s'effondre", a-t-il dit.