Guerre du gaz: la Russie coupe l'approvisionnement vers l'Ukraine

La Russie a coupé l'accès au gaz de l'Ukraine en raison d'une dette impayée de plus de 4 milliards de dollars (environ 3,3 milliards d'euros) à l'échéance du lundi 16 juin à 8 heures (heure de Paris). Le ministre ukrainien de l'énergie Iouri Prodan assure cependant que l'Ukraine garantira la fourniture de gaz russe à l'Europe, en transit sur son territoire. 15% du gaz européen passe en effet par ce pays.

dans

La Russie coupe le gaz à L'Ukraine

Journal international de TV5MONDE

La Russie coupe le gaz à L'Ukraine

16.06.2014Par Julia Dumont (avec AFP)
Le ministère ukrainien de l'énergie a annoncé lundi matin que la Russie avait "réduit à zéro" ses exportations de gaz vers l'Ukraine. En cause : une dette gazière de 4,5 milliards de dollars (environ 3,3 milliards d'euros) arrivée à échéance. L’Ukraine a promis aux pays européens que le transit de gaz vers l'Europe ne serait pas empêché. Reste à savoir comment les autorités comptent le garantir.

Par ailleurs, le groupe gazier ukrainien Naftogaz a saisi une Cour d'arbitrage internationale à Stockholm afin de contester les prix du gaz fixés par la Russie. L'entreprise ukrainienne considère avoir payé un prix excessif depuis 2010. Naftogaz réclame 4,4 milliards d'euros pour compenser ces versements indus, ainsi qu'un accord pour établir "un prix juste" pour les livraisons futures de gaz russe".

Gazprom, géant du gaz russe, a, de son côté, annoncé avoir saisi la même Cour d'arbitrage pour régler le contentieux de la dette ukrainienne.

Le patron de Gazprom Alexeï Miller et le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak, organisaient une réunion de crise lundi à la mi-journée ©AFP/Archives
Vers une pénurie ?

José Manuel Barroso a appelé les deux pays "à faire un effort et s'engager", "pour leur crédibilité" lors d'un forum économique à Santander, en Espagne.

Le commissaire européen à l’Énergie, Guenther Oettinger, avertissait, lundi matin, que l'Europe pourrait être confrontée à une pénurie de gaz cet hiver si l'Ukraine puisait dans les réserves stockées sur son sol.

Pour parer à toute pénurie, l'Union européenne a demandé à Kiev de porter ses réserves de gaz de 13,5 à 20 milliards de m3 avant la fin de l'été.