Haïti : Dany Laferrière revient sur le séisme de 2010

entetien dany laferrière
©TV5MONDE L'Invité par Patrick Simonin

Haïti honorait ses morts, mardi 12 janvier, six ans après le séisme qui a notamment ravagé Port-au-Prince et fait plus de 200 000 victimes. L'écrivain haïtien et canadien Dany Laferrière, membre de l'Académie française témoigne dans un entretien donné à TV5MONDE dans L'Invité.  

dans

Les drapeaux étaient en berne à travers tout le pays. Ce mardi 12 janvier, les Haïtiens rendaient hommage aux plus de 200 000 personnes mortes dans le séisme qui, six ans auparavant,  a ravagé la ville de Port-au-Prince et le sud-est du pays. 

Dans la matinée, le président de la république et le Premier ministre Evans Paul ont déposé une gerbe de fleurs au mémorial, situé au nord de la capitale, où ont été enterrés des dizaines de milliers de victimes dans des fosses communes.

"Nou te la yon pou lot" (nous étions là les uns pour les autres), a été la phrase thématique choisie pour les commémorations cette année, rappelant la solidarité qui a rapproché les citoyens dans les heures et jours qui ont suivi le séisme.

Le 12 janvier 2010, un peu avant 17h00, un séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter a causé la destruction de plus de 300 000 bâtiments et jetant à la rue un million et demi d'habitants.

Suscitant un élan de générosité international, la catastrophe a révélé les faiblesses structurelles de l'Etat de la Caraïbe, miné par une pauvreté extrême.

Les jours sont enthousiasmants car ce pays a une vitalité exceptionnelle.

 L'écrivain Dany Laferrière

Alors que la reconstruction des ministères et bâtiments publics progresse lentement, 59 720 Haïtiens survivent toujours dans une trentaine de camps de sinistrés, selon le dernier rapport de l'Organisation internationale des migrations et de la protection civile haïtienne, publié le 31 décembre.

"Les nuits sont redevenues peu sûres mais les jours sont enthousiasmants car ce pays a une vitalité exceptionnelle", témoigne avec optimisme sur TV5MONDE l'écrivain haïtien et canadien Dany Laferrière qui était présent à Port-au-Prince lors du séisme du 12 janvier 2010. 

Par "les nuits peu sûres", l'académicien fait référence au contexte politique actuel très tendu dans le pays. De nombreuses manifestations ont eu lieu contre les résultats électoraux du premier tour des élections législatives et présidentielle du 25 octobre 2015. Les résultats contestés donnaient le candidat du pouvoir Jovenel Moïse en tête du premier tour de l'élection présidentielle.
 

Lire aussi nos Chroniques haïtiennes, série de reportages réalisés par une équipe de TV5monde présente en Haïti lors du séisme de janvier 2010

- Carnet de route du chaos (épisode consacré au séisme); prix du Festival   d'Angoulème

- Première partie 2009_2010
- Seconde partie : un an après le séisme