Histoires secrètes de la lutte anti-terroriste

Les frappes d'Al Qaïda, le 11 septembre 2001, contre les tours jumelles de New York et le Pentagone ont ravivé la lutte contre le terrorisme aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Une lutte parfois très secrète. Xavier Colin, journaliste à la Télévision suisse-romande (TSR)et producteur de l'émission Géopolitis, a mené l'enquête.

dans

“Opération Mont Blanc“ : trois chefs d'Al Qaïda étaient des clients de Swisscom

Ou comment, grâce aux cartes "easy roaming" de Swisscom, les services secrets suisses ont trouvé la piste de l'organisateur des attentats du 11 sept et ont livré tous ses contacts à Washington, avec l'exemple de Khaled Sheik Mohamed. Nom de code de  cette action méconnue : "Opération Mont Blanc".
“Opération Mont Blanc“ : trois chefs d'Al Qaïda étaient des clients de Swisscom

Supermax : la prison secrète du Colorado

04.09.2011Par Xavier Colin - TSR
C'est là que les Etats-Unis enferment dans le plus grand secret les criminels les plus dangereux, dont les terroristes Moussaoui, Reid, Youssef, etc. Super comme super prison, max comme un maximum de sécurité. Une privation « sensorielle » totale, dénoncée par Amnesty international. Jamais personne ne s'est évadé de cet « Alcatraz des Rocheuses ».
Supermax : la prison secrète du Colorado

Qui veut gagner des milions ? Le succès des primes pour dénonciations

03.09.2011Par Xavier Colin - TSR
Qui a touché les 25 millions de dollars pour Ben Laden ? Au total, plus de 100 millions de dollars ont deja été versés à ceux qui ont dénoncé des chefs terroristes...des révélations sur  les bonnes surprises que réserve cette politique de la prime.


 
Qui veut gagner des milions ? Le succès des primes pour dénonciations

Des Américains à la tête d'Al Qaïda

03.09.2011Par Xavier Colin - TSR
C'est la honte de l'Amérique, d'Azzam l'Américain à l'iman al Aulaki, des citoyens américains qui sont devenus des figures importantes d'Al Qaïda, que l'on voit épisodiquement sur des vidéos appelant les citoyens américains à la guerre sainte.
Des Américains à la tête d'Al Qaïda

Babar « le traitre » : la liberté contre le réseau

02.09.2011Par Xavier Colin - TSR
L'histoire de Mohamed Junaid Babar, Américain parti organiser un camp d'entrainement au Pakistan, et qui, arrêté, a vendu tout son réseau contre... « la liberté », y compris les auteurs de l'attentat de Londres en juillet 2005.
Babar « le traitre » : la liberté contre le réseau


Repères

Le mardi 11 septembre 2001, quatre avions de ligne sont détournés par 19 pirates de l'air.

Trois d'entre eux sont projetés contre des immeubles hautement symboliques : les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan, New York, et le Pentagone, siège du département de la Défense des États-Unis, à Washington.

Les tours s'effondrent moins de deux heures plus tard entraînant l'immeuble du Marriott World Trade Center dans leur chute. Le quatrième avion s'écrase en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie.

Les attentats coûteront la vie à près de 3000 personnes.

En 2004, la responsabilité d'Al Qaïda est établie par Washington. Le 2 mai 2011, Oussama Ben Laden, le dirigeant du réseau terroriste, est tué dans sa maison au Pakistan par un commando américain.