Honduras - Tentative de dialogue entre Zelaya et Micheletti

Le leader du gouvernement putschiste hondurien Roberto Micheletti, le 14 octobre 2009 à Tegucigalpa
Le leader du gouvernement putschiste hondurien Roberto Micheletti, le 14 octobre 2009 à Tegucigalpa
dans

Deux postulants pour un fauteuil

Roberto Micheletti et Manuel Zelaya ont repris leurs discussions en octobre 2009, trois mois après le coup d'Etat.

Mais le président déchu pose comme condition majeure son retour au pouvoir, pouvoir que ne semble pas vouloir lâcher le président putschiste.

Accord historique : Micheletti accepte le retour de Zelaya au pouvoir

Accord historique : Micheletti accepte le retour de Zelaya au pouvoir
Le président putschiste accepte cette perspective. C'est maintenant le Congrès qui devra voter une proposition soumise à la Cour suprême.

Récit de Karine Barzegar
30 octobre 2009 - 2'01


“Aucun accord“ pour le moment selon Micheletti

“Aucun accord“ pour le moment selon Micheletti
Le président putschiste a fait savoir qu'aucun accord n'avait été trouvé sur le retour au pouvoir du président déchu. Selon Micheletti, le problème est de décider qui du Congrès ou de la Cours suprême de justice est à même de décider de cet éventuel retour.

Récit de Stéphane Leroyer
15 octobre 2009 - 1'13

Le dialogue semble avancer

Le dialogue semble avancer
Les représentant du président déchu et du gouvernement putschiste sont tombés d'accord sur la majeure partie des points d'achoppements. Mais une question essentielle pose problème : le retour de Manuel Zelaya au pouvoir.

Récit de David Gilberg
14 octobre 2009 - 1'41

Mise en garde contre l'impatience des pro-Zelaya

Mise en garde contre l'impatience des pro-Zelaya
La ministre hondurienne des Affaires Étrangères s'est exprimée à l'Onu. Patricia Rodas prévient les partisans de Manuel Zelaya de ne pas tenter des actions qui pourraient ébranler les tentatives de rapprochement des deux parties en conflit.

JT - TV5Monde
13 octobre 2009 - 53''