Info

Houda, 32 ans, diplômée de Sciences Politiques à Paris

dans

Houda, 32 ans, diplômée de Sciences Politiques à Paris

Je suis pour le changement et je pense que le message de la place Tahrir a été clair et entendu. Maintenant, si nous ne faisons pas preuve de pragmatisme, nous ne remporterons rien. C’est bien beau de demander le départ de Moubarak mais quelle opposition y a-t-il en face ? Aucune. Nous n’avons pas de leaders, nous n’avons pas de partis. Nous sommes des mouvements qui n’avons pas de réalité politique. L’opposition est à créer. Moi, je ne veux pas que les Frères Musulmans reviennent au pouvoir et si on n’est pas organisés de notre côté, c’est ce qui se passera car c’est la seule force politique d’opposition qui existe aujourd’hui. La place Tahrir est très hétéroclite et si Moubarak s’en va maintenant, ce sont toutes ces dissensions qui vont surgir et ce sera ensuite la guerre entre nous ! Il faut que Moubarak reste jusqu’en septembre et que l’opposition se trouve un leader et forme un parti pour des élections libres et transparentes en septembre.