Imaginaires francophones - récits intimes

Écrivain(e)s, juristes, journalistes, universitaires, elles, ils, sont tombés dans le français, au hasard de leurs parcours, privés ou professionnels. Ils racontent ici, du Chili ou de Russie, d'Israël ou de Palestine, de Chine ou d'Algérie, du Burkina Faso ou de Roumanie, d'Haïti ou d'Afrique du Sud, du Brésil, de Turquie ou d'Albanie, leur relation intime, parfois complexe, à cette langue qu'ils partagent.

dans

En Algérie, quand la langue des colonies devient la langue des vacances

En Algérie, on commence à enseigner le français en troisième année de primaire à l’école publique comme une langue étrangère… bien qu’étrangement familière. (.../...)