Inondations au Pakistan : la lutte des réfugiés pour survivre

dans

Voir le reportage photo


Après les pires inondations qu’ait connu le Pakistan, les trois quarts des sinistrés survivent comme ils peuvent. Routes et ponts coupés, champs de boue… L’aide a du mal à parvenir dans les zones les plus ravagées.

Heureusement, grâce à l'entraide et aux associations locales – dont certaines organisations "islamistes" - ces populations vivent tant bien que mal.

Reportage photo à Peshawar et ses environs, dans cette région du Nord-ouest, la première à avoir été inondée et qui compte à elle seule 12 des 20 millions de sinistrés.


Repères

20 millions de sinistrés dont 6 millions d'enfants.
1600 morts selon l'ONU.
3,5 millions d'enfants exposés à des maladies hydriques mortelles comme la dysentrie, les hépatites A et E, la typhoïde.
On craint une épidémie de choléra.
L'ONU a lancé le 11 août un appel de fonds international de 460 millions de dollars mais devrait réviser le montant de cet appel.

Biographie

Pauline Garaude est grand reporter, spécialisée dans l'Asie du Sud-est. Elle travaille en free-lance pour TV5Monde, Le Point, le Fig Mag, Sud Ouest, Le Soir...
Elle est aussi auteure de plusieurs ouvrages: L'Inde (Editions la Découverte) Faut-il avoir peur du Pakistan ? (Larousse), Al Qaida (Larousse).


Textes et photos de Pauline Garaude - Août 2010