Info

Irak : l'Iran allié des Etats-Unis contre le terrorisme ?

Ce samedi 14 juin, le président iranien Hassan Rohani se déclarait prêt à aider l'Irak à contrer l'avancée des extrémistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (IELL). Et si Barack Obama décidait, lui aussi, de s'engager dans la lutte contre les jihadistes, Téhéran n'exclut pas une coopération avec les Etats-Unis. L'Iran - naguère au coeur de "l'axe du mal" de George Bush - et les Etats-Unis de Barack Obama pourraient-ils se retrouver alliés dans ce nouveau conflit ? Eléments de réponse avec la rédaction de TV5MONDE.

dans

Iran - Etats-Unis : alliés contre l'ennemi commun

La guerre qui se déroule en ce moment en Irak aura des conséquences dans tout le Moyen-Orient. Les enjeux sont nombreux et connus : l'exploitation du pétrole, les menaces terroristes, l'opposition sunnites/chiites... Et déjà, on assiste à un rapprochement inattendu entre l'Iran et les Etats-Unis, selon l'adage bien connu "Les ennemis de mes ennemis sont mes amis".
Iran - Etats-Unis : alliés contre l'ennemi commun


Vers une redistribution des cartes au Moyen-Orient ?

14.06.2014Interview de Xavier Lambrechts
Thierry Coville, économiste, chercheur à l'Institut de Relations internationales et stratégiques) et spécialiste de l'Iran, et Armin Arefi, journaliste franco-iranien à l'hebdomadaire Le Point, sont les invités du Grand Angle du 64' de TV5MONDE. Ils tentent d'apporter des éléments de réponse aux nombreuses questions soulevées par ce qui s'annonce comme un nouvel épisode dans la guerre de religion sans merci entre sunnites et chiites :

Qui sont ces jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant ? Assiste-t-on à la revanche d'une minorité sunnite méprisée par le gouvernement actuel en Irak ? Que peut faire l'Iran chiite contre la progression fulgurante des jihadistes sunnites ? Quel est l'enjeu interne pour l'Iran ? Le président iranien Rohani se dit prêt à envisager une collaboration avec les Etats-Unis, mais laquelle ? Le rapprochement entre l'Iran et les Etats-Unis pourrait avoir des conséquences sur le dossier nucléaire ? Analyse.
Vers une redistribution des cartes au Moyen-Orient ?