Irak : les bombardements américains se poursuivent

De jeunes chrétiennes dans le nord de l'Irak. AFP.
De jeunes chrétiennes dans le nord de l'Irak. AFP.

Les frappes américaines se poursuivront en Irak "si nécessaire" a déclaré, samedi 9 août, Barack Obama, au 2ème jour des bombardements. Le président américain se veut rassurant,selon lui, pas question d'entraîner l'Amérique dans une nouvelle guerre. Mais, il prévient, il sera impossible de résoudre le problème en quelques semaines. La France et la Grande-Bretagne, se sont quant à elle engagées à apporter une aide humanitaire d'urgence. Le point sur la situation.

dans

“Un soulagement pour le Kurdistan“

“Un soulagement pour le Kurdistan“

Avec AFP


Les forces américaines ont poursuivi dimanche leurs frappes aériennes dans le nord de l'Irak pour aider les forces kurdes et protéger les personnels américains, a annoncé le Pentagone.

"Les forces militaires américaines ont continué à attaquer les terroristes de l'Etat islamique (EI) en Irak aujourd'hui, conduisant avec succès de multiples frappes aériennes, tant avec des avions qu'avec des drones, pour défendre les forces kurdes près d'Irbil, où des personnels et des citoyens américains sont stationnés", a précisé dans un communiqué le Central Command, qui gère la région Moyen-Orient. Celui-ci a précisé que plusieurs camions armés et une position de mortier avaient notamment été détruits. Tous les appareils américains ont pu quitter les zones de combat sans dommages.

Le président américain, Barack Obama lors de son allocution, samedi 9 août 2014 ©AFP
Le président américain, Barack Obama lors de son allocution, samedi 9 août 2014 ©AFP
C'est la troisième journée consécutive durant laquelle les Etats-Unis mènent des frappes aériennes contre les jihadistes de l'EI.

La progression des jihadistes a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, en particulier des chrétiens et de nombreux membres de la minorité kurdophone des Yazidis (voir notre article : Chrétiens d’Irak : le difficile dilemme de l’exil).

Des vivres et du matériel à destination des "milliers de citoyens" menacés par les jihadistes sur le Mont Sinjar ont aussi été largués par avion.

Barack Obama n'a avancé samedi aucun calendrier sur la durée des frappes aériennes américaines en Irak pour enrayer l'avancée des jihadistes, soulignant "qu'il faudrait du temps" pour que le gouvernement irakien soit en mesure de faire face lui-même à la menace.

Les chrétiens d'Irak, un socle commun et des courants bigarrés

Le rite chaldéen ou "syrien oriental" est le courant dominant en Irak. Il partage la dévotion des fidèles avec cinq autres rites : le latin, l'alexandrin, l'arménien, le byzantin, et l'antiochien ou syrien occidental. Des orthodoxes et une minorité de protestants sont également présents dans le pays.