Irak/Syrie : parodier “l'Etat islamique“

Image extraite d'une parodie se moquant des combattants de l'EI
Image extraite d'une parodie se moquant des combattants de l'EI

Depuis plusieurs semaines, "l’Etat islamique", présent en Irak et en Syrie, est devenu la cible de l’humour des internautes, notamment au Moyen-Orient. Des parodies comme pour désarmocer la propagande du groupe djihadiste. Tour d’horizon.

dans
Face à l’horreur que "l’Etat islamique" (EI) sème sur Internet en postant des vidéos d’exécutions, les internautes ont trouvé la parade avec la parodie.

Cet été, les vidéos de décapitation des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff ont ému le monde entier, et poussé les États-Unis à renforcer leur action militaire en Irak. « Le Président américain réagit à une émotion », confie Pierre Guerlain, professeur de civilisation américaine à l'Université Paris Ouest Nanterre, à JOL press, site de décryptage de l’actualité internationale. Et d’ajouter : « A quoi servent ces exécutions filmées, absolument effroyables, sinon à choquer l’opinion internationale, à provoquer une réaction émotionnelle parmi la population, et donc une surréaction occidentale qui permet d'attirer des gens à eux ? Les islamistes cherchent à pousser l’Occident à surréagir pour servir leurs desseins. » Notamment, attirer de nouveaux combattants et parmi eux des étrangers.

A cette provocation des djihadistes médiatisée sur Internet, l’Occident répond par une action militaire et/ou humanitaire ainsi que des rencontres diplomatiques... Sur la toile, les internautes se munissent d'une autre arme : l'humour. Avec sarcasme, ils s’attaquent à la propagande de "l’Etat islamique", déployée à grand renfort de photos et de vidéos sur les réseaux sociaux.

L’EI ne lésine pas sur les moyens employés pour promouvoir de manière héroïque les actions de ses combattants victorieux. Les djihadistes vont jusqu’à filmer avec des drones leurs exploits aux notes hollywoodiennes comme dans Le Choc des épées (montage de France 24).   

Pastiches

Afin de ridiculiser les vidéos des djihadistes, les internautes se sont empressés de détourner des titres de films ou de séries américains sous le hashtag (mot clé) #ISISmovie sur Twitter. Florilège :  

"Breaking Baghdad", référence à la volonté de l'EI de prendre la capitale irakienne dans ce titre emprunté à la série intitulée Breaking Bad.

data-partner="tweetdeck">

Breaking Baghdad #ISISmovies #ISIStvshows

— Shane Skinner (@SIRSHATZ) September 17, 2014


"Kill Bill, Kill Everyone", fait référence au film de Quentin Tarantino.

data-partner="tweetdeck">

Kill Bill, Kill Everyone #ISISmovies

— Hayder al-Khoei (@Hayder_alKhoei) August 17, 2014


D'autres ont aussi pastiché le film Apocalypse Now de Francis Ford Coppola qui devient "Abu Calypse now ". Un autre internaute a transformé The Godfather (Le Parrain) en "The Jihadfather ". Et dernière référence à Star Wars : "Return of the Jihadi".

Détournement

Alors que la question se pose de supprimer ces contenus en ligne ... les internautes ne manquent pas d’imagination pour détourner jusqu’aux rares images de l’apparition du calife auto-proclamé de l’EI, Abou Bakr Al-Baghdadi. Ce dernier s’était fait remarquer sur Internet lors d’un prêche pendant lequel il arborait à son poignet une montre de prix. Les internautes en font alors l’égérie d’une marque d’horlogerie de luxe.

lang="fr">

#Baghdadi's Choice - from #OMEGA .... available at all #ISIS-Stores in #Syria and #Iraq. cc: @SultanAlQassemi pic.twitter.com/2QnkSyvbru

— Luay ??? ?????? (@AL_Khatteeb) 13 Juillet 2014


Internet s’est  aussi approprié le magazine américain de mode Vogue rebaptisé « Jihadi Vogue ». Sur la Une, on nous promet de tout savoir sur le style vestimentaire idéal à adopter pour le califat.

lang="fr">

Just finished shooting for the new edition of jihadi vogue what do u think? pic.twitter.com/gn9LJ0F3zy

— Abu Waheeb (@abuwaheeb_ISIS) 14 Juillet 2014


Les internautes n’en oublient pas les buzz du moment qui circulent sur la toile comme le « Ice bucket challenge », le défi du seau de glace à but caritatif qui a rencontré un succès mondial y compris parmi de grandes stars américaines.



Parodie

Mais le sketch le plus abouti reste celui réalisé en juin dernier par la chaîne de télévision palestinienne al-Falastiniya qui ne manque pas d’humour. Dans cette parodie, on voit trois djihadistes affublés de barbes postiches qui arrêtent chaque passant du bout de leur arme. Ces pseudos combattants, un brin benêts, vont tuer un musulman parce qu’il ne sait pas combien de fois il doit s’agenouiller pendant la prière. Et puis, arrive un chrétien, dont deux des combattants se disputent l’exécution. Pour quel motif ? Une plus grande bénédiction. Cette vidéo ne manque pas aussi de passer un message politique. Quand un Israélien se présente devant un djihadiste, il est épargné. Comme si l’EI portait atteinte à beaucoup au Moyen Orient, excepté à Israël.  



Aussi dramatiques et violentes que peuvent être les images diffusées par l’EI, Internet se les réapproprie avec humour. Comme une tentative de dénigrement de leur propagande très offensive.