Info

Iran - Le nucléaire iranien, un dossier sensible

Tir d’essai d’un missile à courte-portée Tondar à Qom, à 120km au sud de Téhéran le 27 septembre 2009 (AFP)
Tir d’essai d’un missile à courte-portée Tondar à Qom, à 120km au sud de Téhéran le 27 septembre 2009 (AFP)
dans

Vers une entente entre l'Iran et les Occidentaux?


Les sites nucléaires iraniens - AFP -
Les sites nucléaires iraniens - AFP -
L'Iran, les États-Unis, la Russie et la France sont réunis depuis le 19 octobre à Vienne sous l'égide de l'Agence internationale de l'énergie Atomique (AIEA).

Les quatre pays discutent des modalités de livraison d'uranium enrichi à 19,75% à l'Iran pour alimenter le réacteur de recherche de Téhéran. Ce projet devrait être mis sur pied d'ici à un an.

Ces nouvelles discussions entre puissances nucléaires et l'Iran sont considérées comme cruciales pour tenter d'apaiser les tensions sur le programme nucléaire controversé de l'Iran.

Les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert de programme civil. Ils attendent de Téhéran un réel engagement à coopérer sur ce dossier après des années de discussions stériles.

Un projet d'accord proposé par l'AIEA

Un projet d'accord proposé par l'AIEA
Le directeur général de l'Agence internationale pour l'énergie atomique propose aux quatre pays en pourparlers à Vienne, un projet d'accord jugé satisfaisant pour tous. Mohamed ElBaradei souhaite que l'uranium iranien soit enrichi en Russie avant d'être transformé en combustible en France.

Récit de Stéphane Leroyer

22 octobre 2009 - 1'37

Wade : “Ahmadinejad aurait la volonté de normaliser ses relations avec la France et les États-Unis“

Wade : “Ahmadinejad aurait la volonté de normaliser ses relations avec la France et les États-Unis“
Le président sénégalais Abdoulaye Wade était l'émissaire spécial de l'organisation de la conférence islamique auprès du président Mahmoud Ahmadinejad. Selon lui, ce dernier serait prêt à faire des concessions dans le dossier nucléaire.

22 octobre 2009 - 1'20

El Baradeï : “les progrès sont plus lents que prévus“

El Baradeï : “les progrès sont plus lents que prévus“
Troisième jour de discussions entre les grandes puissances et Téhéran sur le nucléaire iranien, et le dialogue piétine.

Récit de David Gilberg
21 octobre 2009 - 1'37



“Le nucléaire iranien est un projet strictement militaire“

Ramin Parham, intellectuel franco-iranien

“Le nucléaire iranien est un projet strictement militaire“
Ramin Parham a co-écrit avec Michel Taubmann le livre "Histoire secrète de la Révolution iranienne" aux éditions Denoël.

JT-TV5Monde - 20 octobre 2009

Reprise du dialogue

Reprise du dialogue
Pour la première fois depuis 30 ans, Iraniens et Américains ont dialogué directement. Téhéran s'est aussi engagé à faire visiter son usine d'enrichissement d'uranium.

Récit de Bruno Faure
1er octobre 2009 - 1'53

Nouvelle réunion à Genève

Nouvelle réunion à Genève
Les délégations des six grandes puissances chargées du nucléaire iranien, conduites par le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana et la délégation de Téhéran se sont retrouvé le 1er octobre pour tenter de relancer des discussions arrêtées depuis plus d'un an.

Récit de Bruno Faure
1er octobre 2009 - 2'03

Les grandes puissances chargées du dossier nucléaire iranien

Le groupe des 5+1 est composé de la Chine, la Russie, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne, sous la houlette du diplomate en chef de l'UE Javier Solana.
En face, le négociateur iranien est Saïd Jalili.