Info

Iran : à New-York, Hassan Rohani rassure l'ONU

Le nouveau président iranien Hassan Rohani a tenu un discours rassurant auprès de l'assemblée de l'ONU au sujet de son programme nucléaire : une détente semble s'annoncer entre les grandes puissances occidentales et l'Iran, même si le président américain Barak Obama n'a pas souhaité rencontrer son homologue iranien.

dans

A l'Onu, le président iranien tente de rassurer

A l'Onu, le président iranien tente de rassurer

Le Conseil des gardiens de la Constitution

Cet organe puissant est en majorité composé de clercs religieux nommés par le Guide suprême, l'ayatollah Khamenei. Le Conseil est chargé de juger la validité des candidatures selon leur compatibilité avec la Constitution - les femmes, par exemples, sont systématiquement exclues.

Il a réduit de 700 à 8 le nombre des candidats à la présidentielle de juin 2013. Des présidentiables à la légitimité populaire douteuse, puisque l’élection présidentielle devrait se solder par la victoire d'un fidèle d'Ali Khamenei.

En même temps que leur président, les Iraniens élisent ce 14 juin les 207 000 membres des conseils municipaux à travers le pays. Là aussi, quelques grands noms ont été écartés par le Conseil des gardiens de la Constitution, dont Mohsen Hachémi, le fils d'Akbar Hachemi Rafsandjani, ou Massoumeh Ebtekar, ancienne porte-parole des étudiants islamistes lors de la prise d'otages dans l'ambassade des Etats-Unis en 1980, et bien d'autres encore.