Iran : un an après l'élection contestée du président Ahmadinejad

Manifestation pro-Moussavi, le 16 juin 2009 à Téhéran.
Manifestation pro-Moussavi, le 16 juin 2009 à Téhéran.

Le 12 juin 2009, la victoire Ahmadinejad à l'élection présidentielle a provoqué des vagues de protestation sans précédent en Iran. Des milliers d'électeurs sont descendus dans la rue pour dénoncer des fraudes massives dans les bureaux de vote.

Un an après, le mystère sur les résultats électoraux n'est toujours pas levé. Un mouvement d'opposition, dont la couleur verte est devenue le symbole, a émergé et refuse de se taire malgré la répression. La République islamique est profondément déchirée.

Qui détient les rênes du pouvoir ? Où en est le mouvement d'opposition ? Comment évolue la société iranienne ?

dans

Ahmad Salamatian : “Certains responsables veulent détacher le religieux du politique“

L'analyse de cet ancien député iranien, exilé en France.

Kianoosh Ramezani : “La contestation s'est déplacée de la rue vers Internet“

L'entretien avec Kianoosh Ramezani, dessinateur de presse iranien, exilé en France depuis 6 mois.

Amir Ardalan :“J'ai peur que l'Iran ressemble de plus en plus à la Chine“

Le témoignage d'un jeune étudiant iranien, emprisonné pour ses idées.

Résultats officiels de la présidentielle du 12 juin 2009

Ahmadinejad, président sortant : 62,63%.
L'ancien premier ministre Moussavi : 33,75%.
Le conservateur Mohsen Rezaï : 1,73%.
Le réformateur Mehdi Karoubi : 0,85%.
Taux de participation : 85%.


Dossier préparé par Camille Sarret et Laure Constantinesco

Juin 2010