Janvier 2011, glissements de terrain et inondations au Brésil

dans

Voir le reportage photo



Des ruines, et de la boue à perte de vue. Des morts par centaines. Le 20 janvier 2011, après une semaine de pluies quasiment ininterrompues, les secouristes avaient déjà sorti 739 corps des décombres. Jamais le Brésil, aujourd'hui puissance émergente, n'avait été confronté à une catastrophe d'une telle ampleur. Un défi pour la nouvelle présidente Dilma Roussef, à peine investie.

Reportage photo à Teresopolis, l'une des villes sinistrées de l'État de Rio de Janeiro, au Sud-Est du Brésil.


Repères

5 millions de Brésiliens vivent dans des zones à risque.
14000 sont aujourd'hui sans abri.
Plus de 750 morts et toujours 200 disparus.
1500 sauveteurs dont 700 militaires.
60 millions de dollars d'aide immédiate, débloqués par Dilma Roussef, pour les sinistrés.

Biographie

Journaliste et photographe, Valérie Defert a travaillé pour l’AFP à Barcelone, avant d’aller couvrir l’élection présidentielle américaine de 2004 à Washington.

En 2006, elle intègre la rédaction de France24 et devient rédactrice. En manque de terrain, Valérie décide en 2010 de s’installer à son compte à Rio de Janeiro où elle réalise des reportages photos et vidéos.


Textes et photos de Valérie Defert - Janvier 2011