Japon : Daech version manga sur Twitter

Les vidéos de menace du groupe terroriste Etat islamique, ou Daech, sont détournées par des internautes japonais.
Les vidéos de menace du groupe terroriste Etat islamique, ou Daech, sont détournées par des internautes japonais.

Caricatures et vidéos parodiques contre l’Etat islamique se multiplient sur le web depuis plusieurs mois. Au Japon, les internautes utilisent des images de mangas pour railler l’organisation terroriste sur Twitter.

dans
Janvier 2015, un mois meurtrier pour la France et le Japon. Seulement deux semaines après les attentats contre les membres du journal satyrique français Charlie Hebdo à Paris et le supermarché Hyper Cacher à Vincennes, le Japon annonce l’exécution d’un de ses ressortissants, Haruna Yukawa, par l’Etat islamique le 25 janvier. Puis celle du journaliste japonais Kenji Goto la semaine suivante.
 
Pour combattre ces attaques sanglantes, certains compatriotes ont décidé de riposter par le biais de l’humour. C’est ainsi qu’est née la communauté d’internautes « ISIS-Chan » sur le réseau social Twitter.
 
L’idée ? Détourner, avec des images de mangas, célèbres bandes dessinées japonaises, les comptes « dont les liens avec Daech ont été reconnus par Anonymous et qui en font allègrement la propagande », rapporte le blog américain spécialisé dans le jeu vidéo Kotaku.
 
 
Se moquer oui, mais jusqu’à un certain point. Les internautes qui utilisent le mot-dièse #ISIS-chan sur Twitter ont des règles claires à respecter. Comme « ne pas insulter l’islam, poster des images "gore" ou pornographiques et être respectueux des croyances musulmanes, des victimes et des otages », explique le blog Kotaku.
 

Réactions diverses

 
Les premières images détournées ont été postées avant les exécutions des deux Japonais. Et les réactions ne se sont pas fait attendre. Certains tweetos (utilisateurs de Twitter) ont salué la démarche en la qualifiant de drôle et courageuse…

"Les Japonais résistent à Isis en détournant leurs images avec les deux otages. Cherchez #ISIS"
"Les Japonais résistent à Isis en détournant leurs images avec les deux otages. Cherchez #ISIS"
…D’autres l’ont estimé « imprudente » au vu de la gravité de la situation.

"Finalement, le mot-dièse #ISIS est critiqué par les Japonais parce qu'il est 'imprudent'"
"Finalement, le mot-dièse #ISIS est critiqué par les Japonais parce qu'il est 'imprudent'"