Japon - Un passé douloureux

La ville d'Hiroshima après l'explosion nucléaire du 6 août 1945
La ville d'Hiroshima après l'explosion nucléaire du 6 août 1945
dans

Hiroshima, la douleur éternelle

Hiroshima, la douleur éternelle
Les États-Unis ont largué la bombe atomique sur la ville d'Hiroshima le 6 août 1945. Les stigmates du bombardements sont encore visibles six décennies plus tard.

Hassan Lazrag - Emmanuel Banceline
JT-TV5Monde - 6août 2009 - 1'54

Japon : L'empire du “soleil levant“ en quelques dates

L'Empereur Meiji du Japon en 1904 - Library of Congress
L'Empereur Meiji du Japon en 1904 - Library of Congress
1543 : Arrivée au Japon des premiers Occidentaux, les Portugais.

1854
: Le shogun est contraint de signer le traité de Kanagawa qui permet aux Américains de débarquer dans plusieurs ports et de se rendre à Osaka et à Edo.

1909-1910
: Le résident général japonais en Corée est tué par un nationaliste coréen. Ce meurtre conduit à l’annexion totale de la Corée qui reste une colonie japonaise jusqu’en 1945.

1936 :
Face à la montée en puissance de l’armée soviétique, le Japon décide de s’allier avec l’Allemagne nazie en signant le pacte anti-Komintern.

1945 : Le Japon reconnaît sa défaite en signant l’acte de capitulation sur le cuirassé américain Missouri en baie de Tokyo. Début de l’occupation américaine qui dure jusqu’en avril 1952.

1952
: L’URSS oppose son véto à l’admission du Japon au sein de l’ONU.

La délégation japonaise entre à l’Assemblée générale de l’ONU le 18 décembre 1956.<br/>© Photo : ONU/AF.
La délégation japonaise entre à l’Assemblée générale de l’ONU le 18 décembre 1956.
© Photo : ONU/AF.
1956 : À la suite de la normalisation de ses relations avec l’URSS et dans le contexte de la détente qui suit la mort de Staline, le Japon intègre l’ONU par un vote unanime.

1964 :
Les Jeux olympiques de Tokyo marquent le retour du Japon sur la scène internationale en tant que grande puissance.

1975 :
Le Japon participe au premier sommet des principales démocraties industrielles à Rambouillet, aux côtés des États-Unis, de l’Allemagne fédérale, de la France, du Royaume-Uni et de l’Italie (G6, futur G8).

1978
: Signature à Pékin d’un traité de paix et d’amitié entre la Chine et le Japon.

1989 :
Le Japon est l’un des douze États membres fondateurs de l’APEC (Asia-Pacific Economic Cooperation), forum de coopération économique des pays de l’Asie et du pacifique.

Le bombardement d'Hiroshima le 6 août 1945 - © Photo : ONU/AF.
Le bombardement d'Hiroshima le 6 août 1945 - © Photo : ONU/AF.
1992 : L’adoption de la loi dite PKO (Peacekeeping Operations) sur la participation des forces japonaises aux opérations de maintien de la paix au sein des Nations unies est suivie la même année d’une première mission au Cambodge.

1993-1994 :
Le Premier ministre Morihiro Hosokawa présente des excuses officielles aux pays victimes de l’expansionnisme japonais de l’avant-guerre.

1997 :
Premier sommet de l’ASEAN+3 (Association des nations de l’Asie du Sud-Est, plus la Chine, la Corée du Sud et le Japon).

1998 :
Le survol du Japon par un missile Taepodong nord-coréen provoque une grave tension internationale.

2006
: Les tirs d’essais de missiles nord-coréens poussent le Japon à accélérer la mise en place d’une défense antimissile en collaboration avec les États-Unis.

2007
: Création pour la première fois depuis la Seconde Guerre

Chronologie établie par la Documentation française

1905 : le Japon devient une grande puissance en repoussant les Russes

1905 : le Japon devient une grande puissance en repoussant les Russes
En 1905, les troupes japonaises s'emparent de port Arthur après un an d'assauts meurtriers contre la garnison russe. La flotte balte venue à la rescousse est anéantie devant Tsushima. Au grand étonnement du monde, le Japon émergent a contré l'expansionnisme russe en Mandchourie et devient une puissance du Pacifique.

Rappel de Jakob Schlüpmann, 2'06


Retour sur Hiroshima avec un livre exceptionnel, correspondance de Claude Eatherly, le pilote d'Hiroshima avec le philosophe Günther Anders.