Info

Jean-Christophe Cambadélis : "Qu'est-ce qu'un socialiste aujourd'hui ? "

Jean-Christophe Cambadélis
©Interview menée par David Delos / TV5MONDE

Après trois ans au poste de premier secrétaire du Parti socialiste français, Jean-Christophe Cambadélis a donné sa démission en juin dernier. Il raconte la défaite de son camp politique dans un livre en forme de bilan. Il évoque l'avenir de son parti sur TV5MONDE. 

dans

Jean-Christophe Cambadélis a annoncé sa décision après sa défaite et celle de son parti aux législatives en juin dernier. Après trois années passées au poste de premier secrétaire du Parti socialiste, le successeur de Martine Aubry et de François Hollande
démissionne. Pendant cette vacance à la tête du parti, c'est une direction collégiale instaurée en juillet qui prend le relais. 

Jean-Christophe Cambadélis évoque sur TV5MONDE le bilan du quinquennat de François Hollande et l'avenir de son parti. 

  • La loi antiterroriste, l'état d'urgence

"Je pense que le gouvernement va trop loin dans un certain nombre de domaines et ce sera dommageable aux libertés publiques", réagit le socialiste Jean-Christophe Cambadélis, sur le plateau de TV5MONDE. Il évoque notamment cet Etat d'urgence instauré "à perpète", selon ses mots. 

  • Publication de son livre

Après avoir annoncé sa démission du poste de premier secrétaire du Parti socialiste français, il publie un livre : Chronique d'une débâcle 2012-2017 (Editions de L'Archipel).

"C'est une mise au point, pour moi d'abord, et pour l'ensemble des socialistes qui le souhaitent. J'ai vécu tout cela de l'intérieur, je peux donner des explications. Je pense qu'au fond, le bilan du quinquennat vaut mieux que son récit."

  • Les socialistes n'ont-ils plus d'idéologie ? 

Qu'est-ce qu'un socialiste aujourd'hui ?

Jean-Christophe Cambadélis

"Petit à petit, les socialistes ont choisi la gouvernance plutôt que l'idéal. Ils n'ont pas été mauvais dans ce domaine. Mais qu'est-ce qu'un socialiste aujourd'hui ? Qu'est-ce qu'il propose à la société ? Quelle nouvelle France veut-il construire ? En quoi il se distingue et de la droite, des libéraux, ou de la France insoumise, les populistes de gauche ? (...) Je crois que la couleur socialiste s'est fanée. Si on veut cette rose, il faut lui redonner des couleurs même avec le vert que nous lui avons ajoutée sous mon mandat."
 

  • Qui pour incarner l'idéal socialiste désormais ? 

"Nous sommes tous responsables à des degrés divers. Aujourd'hui, il y a une jeune génération qui est aux commandes, et qui est devenue la direction collégiale. La collégialité, c'est une modernité dans la gestion de nos affaires", explique l'ancien premier secrétaire du PS. C'est cette direction qui a pris son relais dans la gestion du PS.

Quant à Rachid Temal, secrétaire national à la coordination, en devient son représentant légal et le coordinateur. 
 

J'aimerais que le parti socialiste ait une idendité politique propre.

 Jean-Christophe Cambadélis

Il ajoute : "On est fasciné en France par le pouvoir personnel. (...) Regardez au Front national, dans la France insoumise, il n'y a plus de parti."

"J'aimerais que le parti socialiste se relève, qu'il soit capable de définir ou de dessiner une nouvelle France et qu'il ait une idendité politique propre dans le paysage politique.

Il y a du respect pour le passé mais le projet s'est dissout dans la gestion. Nous avons été de très bons gestionnaires mais il faut retrouver l'espoir. 
 

  • L'ancien premier secrétaire du PS est-il fatigué du jeu politique ?

J'ai bridé mon propos pour respecter le gouvernement, ne pas choquer les frondeurs.

Jean-Christophe Cambadélis

"Je suis fatigué du jeu de l'appareil. J'ai pendant de nombreuses années puis pendant trois ans essayé de maintenir tout le monde ensemble. J'ai bridé mon propos pour respecter le gouvernement, ne pas choquer les frondeurs, rassembler les uns et les autres. Aujourd'hui, c'est terminé, le livre en est la démonstration.

  • Son avenir ? 

Écrire, parler et Jean-Christophe Cambadélis espère être "une des grandes voix ou une des voix de la gauche."