Info

Journaliste, touriste, enquêteur

dans
Dans votre BD « Ainsi se tut Zarathoustra », vous endossez parfois le rôle du journaliste avec le carnet de note à la main, menant des interviews… Etiez-vous vraiment dans ce rôle là sur le terrain ? Vous n’y allez pas en simple touriste finalement...

Officiellement si. Pour aller en Iran quand on est journaliste c’est très compliqué. J’ai la chance de ne pas être journaliste, donc j’ai pu avoir plus facilement un visa de touriste et une fois sur place, je pouvais mener ma propre enquête. Je m’intéresse à la géopolitique depuis longtemps. Donc être dans ces pays là, c’est être là où l’histoire du XXIe siècle est en train de s’écrire. Il y a une espèce d’adrénaline et une effervescence qui m’intéresse.

Dans ce dernier album, votre personnage est un double enquêteur. L’enquêteur journaliste et l’enquêteur d'une investigation policière car vous essayez déterminer qui a tué Cyrus Yazdani…

Oui mais je ne vais pas jusqu’au bout car je n’ai pas forcément les capacités pour mener à bien ce genre de projets. J’essaye d’aller le plus loin possible. Dans Kaboul Disco, il y a moins de part à l’enquête car je raconte mon expérience. Mais là ce n’est plus moi le sujet, l'album porte sur une autre thématique et ressemble alors plus à du reportage.