Info

Journée mondiale des toilettes : des sanitaires pour tous

La Journée mondiale des toilettes se déroule comme chaque année depuis 16 ans, ce 19 novembre. Une journée au qualificatif incongru ? Non, les toilettes sauvent des vies. Or plus de la moitié de l'humanité en est toujours dépourvue aujourd'hui !

dans

Organisée par les Nations Unies depuis 2001, la Journée mondiale des toilettes vise à faire prendre conscience de la crise mondiale de l’assainissement et de l'urgence sanitaire à travers le monde. Avec une thématique particulière cette année 2017 :  les eaux usées et les différents moyens de les réduire et les réutiliser.

Selon le rapport du Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, au moins 4,5 milliards de personnes dans le monde, soit plus de la moitié de la planète, n'ont pas accès à des WC dignes de ce nom. Elles ont donc beaucoup de mal à rester en bonne santé, à maintenir leurs enfants en vie et à travailler pour un lendemain meilleur.

Impact économique

Les toilettes jouent un rôle crucial dans le développement d’une économie vigoureuse.

L’absence de toilettes sur le lieu de travail et dans les habitations a de graves conséquences, notamment des problèmes de santé entraînant l’absentéisme, une baisse de concentration, l’épuisement et une perte de productivité. Environ 17 % de tous les décès en milieu professionnel sont dus à une maladie transmise sur le lieu de travail.

WC de fortune près de New Delhi, Inde
WC de fortune près de New Delhi, Inde
(AP Photo / Tsering Topgyal)

L’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène devrait aider les économies à croître plus vite.

Environ 260 milliards de dollars sont perdus chaque année du fait des effets d’un mauvais assainissement et de l’insalubrité de l’eau.
Chaque dollar investi dans l’eau et l’assainissement rapporte 4 dollars en retombées économiques.

Les femmes, en première ligne

L’objectif de développement durable (ODD) numéro 6 de l'ONU (il y en a 17 au total) demande à la communauté internationale de garantir l’accès aux toilettes d’ici à 2030 :  « nous devons d’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable»

L'organisation souligne l'importance d’investir dans des toilettes adéquates pour que les femmes et les filles disposent d’installations hygiéniques où elles peuvent faire leurs besoins et gérer leur menstruation ou leur grossesse dans l’intimité et en toute sécurité. 

Les excréments de chacun doivent être enfermés, transportés, traités et éliminés de façon sûre et durable. Ce qui est inéxistant pour plusieurs milliards de personnes dans le monde aujourd'hui. Les excréments se retrouvent dans l’environnement et propagent des maladies mortelles, ce qui compromet gravement les avancées sanitaires et l’amélioration du taux de survie des enfants.

« Où va notre caca ? »

Dans ce contexte de manque de systèmes d'assainissement ou de leur dysfonctionnement, ONU-Eau a lancé une campagne intitulée « Où va notre caca ? » et a fait des eaux usées, la thématique principale de cette Journée mondiale des toilettes 2017. 

Afin de ne plus polluer rivières, mers et points d'eau, les excréments de chacun doivent suivre un trajet en quatre étapes (source ONU) :

  • Enfermement : Les excréments doivent être déposés dans des toilettes hygiéniques et stockés dans une fosse ou une cuve hermétique avec laquelle les êtres humains ne sont pas en contact.
  • Transport  : Des canalisations ou dispositifs d’évacuation des latrines doivent acheminer les excréments en vue de leur traitement.
  • Traitement  : Les excréments doivent être traités pour devenir des eaux usées et des déchets qui puissent réintégrer l’environnement.
  • Élimination ou réutilisation  : Les excréments correctement traités peuvent servir à générer de l’énergie ou à amender la terre afin de produire des aliments.