Karadzic devant le Tribunal Pénal International

Le juge sud-coréen O-Gon Kwon, le 24 juillet 2009 à La Haye
Le juge sud-coréen O-Gon Kwon, le 24 juillet 2009 à La Haye
dans

Inculpé de génocide, il risque la prison à vie

L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic, qui a choisi de se défendre seul, affronte enfin, le 13 avril 2010, le premier témoin de l'accusation, Ahmet Zulic un ancien détenu des camps serbes, devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie.

"Nous ne sommes pas prêts mais nous allons commencer car nous n'avons pas le choix", explique à l'AFP Marko Sladojevic, l'un des conseillers juridiques de l'accusé.
L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic avait demandé au Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie l'autorisation de faire appel de la décision lui imposant un avocat, exigeant de pouvoir choisir ce défenseur lui-même.


Le procès de Radovan Karadzic, accusé de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, qui se se défend seul, avait repris lundi 1er mars après avoir été ajourné pendant quatre mois fin octobre 2009 à la suite du boycott de l'accusé.


"Je défendrai notre nation et sa cause qui est juste et sacrée", avait déclaré M. Karadzic en entamant lundi matin sa déclaration liminaire, dans laquelle il présente les grandes lignes de sa défense.


Radovan Karadzic, 64 ans, avait boycotté les trois premières journées d'audience, au motif qu'il n'avait pas eu assez de temps pour préparer sa défense.

L'accusé encourt la prison à vie pour avoir, selon l'accusation, voulu "chasser à jamais" des millions de Musulmans et Croates des territoires de Bosnie convoités par les Serbes en orchestrant une campagne de "nettoyage" ethnique.

L'acte d'accusation détaille deux charges de génocide, lors des premiers mois de la guerre qui a fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés, et pour le massacre de Srebrenica, le plus sanglant commis en Europe depuis la Seconde guerre mondiale.

Radovan Karadzic, assisté en coulisses par une vingtaine de juristes, est également accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, à savoir des exterminations, meurtres, tortures, viols ou expulsions commis dans 19 municipalités bosniaques.

Il doit aussi répondre de la prise d'otages par l'armée des Serbes de Bosnie de 200 Casques bleus et observateurs des Nations unies en mai-juin 1995.


(Source AFP)

Le procès Karadzic ajourné une nouvelle fois

Cette fois c'est pour des raisons de procédure que le procès a été ajourné sine die par le TPI. De son côté Karadzic a qualifié de "mythe" le massacre de Srebrenica.

Récit de David Gilberg
3 mars 2010
Le procès Karadzic ajourné une nouvelle fois

Reprise du procès Karadzic le 1er mars

Après avoir boycotté le TPI en octobre 2009, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie était là pour sa réouverture.

Récit de Abraham Zysiadis
TSR
2 mars 2010
Reprise du procès Karadzic le 1er mars

Karazic comparaît enfin devant ses juges

Karazic comparaît enfin devant ses juges
Finalement, vêtu d'un costume noir, d'une chemise rose et portant une cravate rouge, Radovan Karazic est apparu... Mais pour annoncer la poursuite de son boycott : " Je serais vraiment un criminel si j'acceptais d'être présent à mon procès sans être prêt. ", a-t-il lancé à la cour...

Celle-ci doit décider dans les jours à venir quelles suites donner à ce procès, en l'absence de son accusé.

Explications d'Emmanuelle Gordard
3 novembre 2009
1'57

La politique de la chaise vide

La politique de la chaise vide
Second jour d'audience, et Karadzic continue de boycotter son procès, qui continue malgré son absence.

Récit de Dominique Laresche et Jean-Baptiste Urbain
27 octobre 2006

Radovan Karadzic boycotte le début de son procès

Radovan Karadzic boycotte le début de son procès
Selon ses avocats, il demande plus de temps pour se préparer. Le procès est ajournée à mardi.


Récit de Sophie Roussi
26 octobre 2006

“Karadzic a perdu beaucoup de soutien en Serbie“

“Karadzic a perdu beaucoup de soutien en Serbie“
Correspondance de Laurent Rouy à Belgrade.

JT TV5Monde
26 octobre 2006