L'acteur français Roger Hanin ou commissaire Navarro est décédé

Roger Hanin décès
©Eric Cornet de notre partenaire France 2

Roger Hanin est décédé à 89 ans ce mercredi 11 février des suites d'une détresse respiratoire. Comédien, réalisateur, romancier, il restera un éternel beau-frère du président Mitterrand et un célèbre commissaire du petit écran. 

dans
L'acteur Roger Hanin, connu dans la France entière pour son rôle de commissaire dans la série télé Navarro, est décédé mercredi 11 février au matin, à l'âge de 89 ans, ravivant le souvenir des années François Mitterrand dont il a été l'intime.

Le comédien pied-noir est mort d'une "détresse respiratoire" à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, a annoncé à l'AFP le réalisateur Alexandre Arcady, avec lequel il avait tourné Le grand pardon.

Les politiques, le président François Hollande en tête, ont immédiatement rendu hommage à l'acteur "populaire" et à l'"homme de gauche" qui a marqué de sa présence les deux septennats de l'ère Mitterrand.

Cet homme grand et massif avait épousé en 1959 la productrice de cinéma et télévision Christine Gouze-Renal, morte en 2002, sœur de Danielle Mitterrand, devenant un familier du président.

François Hollande a rendu hommage, dans un communiqué, "à cet acteur populaire, à la faconde familière à des générations de Français qu'il a su toucher tout au long de sa carrière".

"Avec la mort de Roger Hanin, un acteur populaire, une figure du cinéma français, un homme de gauche et de convictions nous quitte", a réagi le Premier ministre Manuel Valls, tandis que la ministre de la Culture Fleur Pellerin saluait un comédien qui avait su incarner une "culture populaire exigeante".

Commissaire Navarro

Populaire, Roger Hanin, né Roger Lévy le 20 octobre 1925 à Alger, l'était devenu grâce à l'immense succès de Navarro.

Depuis le premier épisode, en octobre 1989, des millions de téléspectateurs ont suivi les aventures de ce commissaire divisionnaire incorruptible qui tentait de faire régner l'ordre.

Il a tourné dans près d'une centaine de films, son imposante stature lui valant d'être cantonné dans des rôles de durs.

Il s'est d'abord fait un nom avec la série des Gorille et du Tigre et joué beaucoup de seconds rôles avec des réalisateurs tels que Luchino Visconti dans Rocco et ses frères (1959), Jules Dassin dans Celui qui doit mourir (1957), ainsi qu'avec Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Georges Lautner ou Edouard Molinaro.

Je me sens très juif

Roger Hanin

Mais c'est avec Alexandre Arcady, né à Alger comme lui, qu'il connaît le succès. Le réalisateur lui propose de jouer le rôle d'un pied-noir qui, après les événements en Algérie, revient en France dans Le coup de Sirocco.

Un de ses grands succès a été, toujours sous la direction d'Arcady, Le grand pardon (1981).

"Je suis 100% casher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif", disait-il. Il s'était converti au catholicisme en se mariant.

Le comédien, qui avait également beaucoup joué au théâtre, avait annoncé le 1er novembre 2008, à 83 ans, qu'il mettait un terme à sa carrière sans "amertume, ni nostalgie".

"le beauf"

Outre son rôle de Navarro, c'est sa proximité avec François Mitterrand qui a contribué à sa notoriété et à son surnom, "le beauf".

"Roger Hanin a beaucoup compté dans notre vie de famille: on a beaucoup de souvenirs, il était très présent", a déclaré à l'AFP Gilbert Mitterrand.

"C’est une page qui se tourne et nous renvoie aussi à ma tante Christine Gouze-Renal, qui comptait beaucoup pour nous et était indissociable de ma mère, Danielle Mitterrand: c’était fusionnel entre elles", a ajouté le fils du président.

Fidèle entre les fidèles de la Mitterrandie, Roger Hanin avait créé la surprise en votant pour Nicolas Sarkozy en 2007, jugeant Ségolène Royal "pas outillée" pour la présidence.

Ses relations avec le clan Mitterrand s'étaient dégradées ces dernières années. Il avait réclamé en justice le remboursement de quelque 300.000 euros prêtés pour la caution de Jean-Christophe Mitterrand, brièvement incarcéré en 2000 dans l'affaire de l'Angolagate. Il avait été débouté en 2014.

Roger Hanin avait été reçu sur le plateau de notre émission L'Invité

L'Invité Roger Hanin
©TV5MONDE