Info

L'Amérique de Trump et l'Iran de Rohani : une relation impossible ?

Analyse USA-Iran

Des millions d'Iraniens ont fêté ce vendredi 10 février 2017 le 38ème anniversaire de la Révolution islamique. De nombreuses manifestation anti-américaines ont parsemé l'événement, alors que l'administration Trump continue d'attaquer verbalement le régime iranien. Le nouveau Secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a comparé l'Iran, la semaine dernière, au plus grand Etat soutenant le terrorisme. Analyse de Slimane Zeghidour, journaliste et éditorialiste à TV5Monde.

dans
D'immenses défilés dans plusieurs grandes villes iraniennes, au cri de "Mort à l'Amérique" ont eu lieu vendredi. Plusieurs drapeaux américains ont été piétinés. Dans la foule, de nombreuses photos de l'Ayatollah Khomeini, le fondateur de la République islamique en 1979, et de l'actuel guide suprême, l'Ayatollah Khamenei. Le président iranien, Hassan Rohani, en a profité pour critiquer Donald Trump. "L'Iran ne craint pas les menaces américaines (…) Il faut parler au peuple iranien avec respect (…) Ceux qui menacent notre gouvernement doivent savoir que notre peuple uni résistera jusqu'au bout, face aux ennemis" a dit Rohani. Ces réactions et ces discours font écho aux déclarations clairement anti-iranienne de l'admistration Trump.