L'élection de Donald Trump vue d'Afrique

réax afrique donald trump
©TV5MONDE/ Maud Roubeaud

Les présidents du Gabon, du Sénégal, ou encore d'Ouganda ont souligné les bonnes relations qu'ils comptent entretenir avec le nouveau président. Après la victoire du Républicain Donald Trump, retour sur les réactions en Afrique.

dans
Le premier président du continent a avoir félicité le nouvel élu, c'est le chef d'Etat égyptien, Al-Sissi. Les deux hommes s'étaient entretenus pendant une heure lors de l'Assemblée général de l'ONU. 

Abdel Fattah al-Sissi s'est exprimé ce 9 novembre par communiqué. Il espère que la présidence de Donald Trump apportera "un nouveau souffle aux relations égypto-américaines".
 

Amitiés

Au Gabon, Ali Bongo souligne dans un tweet l'amitié qui lie son pays aux Etats-Unis. 
 


Quant à Macky Sall, président du Sénégal, il entend poursuivre les relations privilégiées avec les Américains. En 2013, le pays avait accueilli le président Barack Obama lors de l'un de ses rares déplacements en Afrique. 

Yoweri Museveni, président ougandais, a également tweeté ses félicitations et indiqué qu'il était impatient de travailler avec le candidat victorieux comme il l'avait fait avec ses prédécesseurs. 

Au pouvoir depuis 1986 en Ouganda, il félicite ainsi son 5e président américain. 

Au Cameroun, le président Paul Biya tweete ses félicitations lui aussi et joint une lettre : il estime que "le peuple américain a fait preuve de sa vitalité politique et de sa maturité démocratique".


Au Niger, Mahamadou Issoufou, réélu cette année avec plus de 92% des suffrages alors que l'opposition avait boycotté le scrutin, se réjouit de la bonne tenue des élections, et félicite Donald Trump.

Le président du Congo Sassou Nguesso, depuis Brazzaville, adresse aussi un message au président élu. "Nous ne pouvons pas dire que dans la campagne électorale aux États-Unis il y a eu un grand débat sur l'Afrique mais l'Afrique existe, et nous chercherons au niveau africain à établir les relations avec le dirigeant de la plus grande puissance du monde."

Soulagement

Pour le président du Burundi, Pierre Nkurunziza c'est un soulagement. Plusieurs personnalités proches de lui et le chef des renseignements militaires sont sous le coup de sanctions américaines. On comprend donc tout l'enjeu de ce changement à la tête des Etats-Unis pour le pouvoir burundais.

Pierre Nkurunziza adressé ses félicitations à Donald Trump par un tweet 
Et le parti au pouvoir félicite le vainqueur mais aussi Hillary Clinton : "Je tiens aussi à féliciter le perdant parce que la compétition, la démocratie, c'est cela. C'est d'abord accepter la victoire et la défaite."

Espoirs


En RDC aussi, cette élection fait naître des espoirs pour le pouvoir : le Trésor américain a gelé les avoirs de plusieurs généraux .

Le président Joseph Kabila félicite Donald Trump pour "sa brillante élection" et souhaite : "un affermissement des relations d'amitié et de coopération qui existent" entre la République démocratique du Congo et les Etats-Unis. Mais pour l'instant aucune demande formelle de revenir sur les sanctions n'a été faite.