Info

L'ex-chanteur Michel Martelly devient le 56e président d'Haïti

Novice pour les uns, symbole d'espoir pour les autres, Michel Martelly, ex-crooner populaire, devient officiellement le 56e président d'Haïti, après avoir remporté 67,57% des voix à la présidentielle. Il succède à René Préval. La cérémonie d'investiture a lieu ce samedi 14 mai 2011 à Port-au-Prince.

dans
Michel Martelly durant la campagne électorale.
Michel Martelly durant la campagne électorale.
Hier, chanteur à succès, et expert en "kompa", mélange de rythmes afros et latinos. Aujourd'hui, président élu d'Haïti. A 50 ans, Michel Martelly a troqué les paillettes pour le costume-cravate et ne chante plus la même chanson. Au lendemain de sa victoire au 2e tour du scrutin présidentiel, celui que ses partisans surnomment "Tet kalé", c'est-à-dire "crâne chauve", a promis à ses compatriotes l'avènement d'une "ère nouvelle". Elle est attendue avec espoir, dans un pays toujours en proie aux conséquences du séisme du 12 janvier 2010 qui a fait 250 000 morts.

"Je suis fier d'avoir été appelé au service du pays. Moi, l'enfant terrible, vous m'avez accordé votre confiance", a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse. Sa confiance, "Sweet Micky", en français "Micky le doux", la tient surtout des jeunes. Fans devenus partisans politiques, ils sont montés au créneau lors du 1er tour de la présidentielle, alors que les résultats plaçaient leur poulain en troisième position. Face aux accusations de fraudes et à la colère de la rue, le conseil électoral l'a finalement propulsé au second tour.

Michel Martelly, au temps de la provocation.
Michel Martelly, au temps de la provocation.
"PERSONNE NE LE PRENAIT AU SÉRIEUX"

Michel Martelly est né à Port-au-Prince en 1961. Il a fait ses études aux États-Unis avant de faire carrière dans la musique. A la fin des années 90, il change de casquette et s'investit dans le social et la lutte contre le SIDA. En 2008, avec son épouse, il crée la fondation Rose et Blanc, destinée à "améliorer les conditions sociales, sanitaires et économiques des Haïtiens", explique la page web de l'organisation.

En juillet 2010 Michel Martelly annonce sa candidature à la présidentielle de 2010/2011. Son style et son verbe tranchent franchement avec ceux de sa rivale, Mirlande Manigat, une intellectuelle de 70 ans. "Personne n'aurait pu imaginer la métamorphose de Michel Martelly en homme politique. Personne ne le prenait au sérieux", explique la journaliste haïtienne Nicole Siméon à l'Express.fr, "Son style fantasque a servi d'exutoire face aux grandes difficultés que vivent les plus pauvres".
Durant la campagne électorale, avec son parti Repons Peyizan, Michel Martelly prône la justice sociale, la fin de la corruption, la gratuité des soins et l'éducation. Des thèmes qui font mouche dans le pays le plus pauvre des Amériques. Mais ses détracteurs pointent du doigt son inexpérience politique et ses liens avec les partisans du coup d'État de 1991.

"J'ai la passion de changer mon pays", affirme Michel Martelly. Le futur président haïtien a du pain sur la planche, sans compter que le parlement est pour l'heure sans majorité.

Résultats de la présidentielle


Michel Martelly : 67,57%
Mirlande Manigat : 31,74%

Les résultats définitifs ont été proclamés lundi 20 avril 2011 par le Conseil électoral haïtien.

Le site de campagne de Michel Martelly, en quatre langues