L'université de la Singularité arrive en France

Grand angle du 64' avec Zak Allal, représentant de l'Université de la Singularité pour les pays francophones. Cette structure de recherche et d'études sur les nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences-cognitives (NBIC) financée par de grands groupes technologiques américains, fondée par Google, doit ouvrir ses portes à Paris avant la fin de l'année.

dans
La singularité est ce moment, où les machines, par le biais de l'intelligence artificielle, deviennent plus intelligentes que l'homme, selon les membres de L'Université de la Singularité.

Cette structure, fondée à San-Francisco par Google  est entièrement vouée à ces évolutions technologiques basées sur les NBIC, qui selon Zak Allal "modifieront complètement l'humanité". Immortalité, humain augmenté, organes artificiels : si l'un des fondateurs et promoteur de l'Université de la Singularité, Ray Kurzweil se revendique du courant transhumaniste, Zak Allal, n'y adhère pas pour sa part (lire notre article "Google X Lab : le laboratoire secret qui va changer l'humanité ?"). Mais que veut donc faire l'Université de la Singularité en France ?