La Colombie et les FARC - histoire d'une guerre civile

Le chef militaire de la guérilla colombienne des FARC Luiz Suarez dit Jorge Briceno ou « Mono Jojoy » a été tué le 23 septembre dans une opération militaire menée par l'armée régulière colombienne.

Âgé de 57 ans, « Mono Jojoy » qui incarnait la ligne dure de la guérilla était recherché depuis des années par le gouvernement de Bogotá. Selon le président colombien Juan Manuel Santos, « cette disparition est le coup le plus dur porté à la rébellion colombienne ».

Les FARC qui compteraient environ 8000 combattants à l'heure actuelle règnent en maître dans la jungle colombienne depuis leur création en 1964, et entretiennent une guerre civile qui dure depuis les années 1940.

dans

La guerre civile colombienne de 1948 ou comment sont nées les FARC

Archives

Aux origines des Farc et de la guerre civile en Colombie

Le 9 avril 1948, le candidat présidentiel du parti libéral colombien Jorge Eliécer Gaitán est abattu en plein jour devant ses bureaux de Bogotá. L'assassinat déclenche une révolte populaire d'une extrême violence et fait vaciller le gouvernement conservateur. Ce que l'on appellera le "Bogotazo" fait trois mille morts et détruit le centre ville de la capitale. C'est le début de "la Violencia", la guerre civile colombienne.





Qui sont les FARC ?

À la fin des années 1940, dans les zones rurales de la Colombie, des groupes de guérilla se formèrent pour défendre par la lutte armée des terres que les propriétaires terriens conservateurs essayaient de se faire rembourser. Plus de 150 000 personnes furent tuées dans une guerre civile sanglante, la "Violencia".
Jusqu'en 1953, le Parti conservateur, incapable de rétablir la situation, devint extrêmement impopulaire. Le pouvoir militaire cessa en 1958. Pendant ce temps, des groupes de communistes avaient installé leur propre gouvernement dans une région lointaine du pays, connue sous le nom de République de Marquetalia. Le gouvernement commença par ignorer l'influence grandissante des communistes, puis chargea l'armée colombienne d'y mettre fin en 1964.
C'est là que naquirent les FARC - Forces armées révolutionnaires de Colombie, autour de Jacobo Arenas, mandaté par le Parti communiste colombien qui voulait ainsi réunir différents groupes de paysans guérilleros. Ce mouvement devient par la suite la branche armée du Parti communiste. Depuis les années 1990, l’organisation révolutionnaire s’est lancée dans des actions violentes
(enlèvements et trafic de drogue), ce qui lui vaut d’être aujourd’hui listée comme organisation terroriste par les Etats-Unis et l’Union européenne.