Info

La France coupe dans les dépenses de l'Etat

Le président Nicolas Sarkozy, le 26 juin 2010 à Huntsville au Canada
Le président Nicolas Sarkozy, le 26 juin 2010 à Huntsville au Canada

Après les récents scandales et dérapages de plusieurs membres du gouvernement, Nicolas Sarkozy promet une sévère réduction du train de vie de l'État.

Le président français affirme la "nécessité" de "rechercher les économie"s pour "redresser nos finances publiques", un "impératif moral" alors que les déficits de la France atteignent des sommets.

dans

Cure minceur pour l'État français : les principales mesures

Un serveur lors de la garden-party à l'Elysée le 14 juillet 2009
Un serveur lors de la garden-party à l'Elysée le 14 juillet 2009
Elysée:
- suppression cette année de la traditionnelle garden-party du 14 juillet à l'Elysée.
- fin des chasses présidentielles, remplacées par de simples battues de régulation, nécessaires aux équilibres naturels, qui seront confiées à la gestion du ministre de l'Agriculture.
- Lors de la livraison de l'avion long courrier commandé pour la flotte gouvernementale, les deux moyens courriers actuellement en dotation soient cédés.

Membres du gouvernement:
- Fin de la prise en charge par l'Etat de la location de logements dans le parc privé.
- Tous les frais liés à leur vie privée acquittés sur leurs deniers personnels. Violation de cette règle immédiatement sanctionnée.
- Déplacements strictement encadrés, avec recours privilégié aux transports ferroviaires et limitation du nombre de personnes les accompagnent. Pour l'hébergement, recours aux locaux des services de l'Etat (ambassades et les préfectures, de préférence aux prestations hôtelières).
- Réduction au "strict minimum exigé par leurs fonctions" du nombre de "cérémonies, réceptions ou manifestations".

Cabinets ministériels:
- Le nombre des collaborateurs fixé à un maximum de 20 personnes pour les ministres, et 4 pour les secrétaires d'Etat. Respect rigoureux de cette règle "dès la rentrée prochaine".
- Budgets consacrés à la rémunération et aux déplacements de ces personnels réduits de 10%.
- Sanctions pour toute "utilisation abusive" des dotations des cabinets ministériels, notamment en matière de déplacements ou de frais de bouche.

Agents publics:
- Avantages en nature concédés à certains d'entre eux strictement circonscrits à l'exercice de leurs fonctions.
- Suppression des logements accordés pour utilité de service au fur et à mesure du départ de leurs occupants.
- Attribution de logements et véhicules de fonctions restreinte à des cas limitativement énumérés.
- 10.000 véhicules et 7.000 logements de fonctions supprimés d'ici 2013.

Lutte contre le gaspillage:
- Déplacements en avion des agents publics prohibés, s'il existe une liaison ferroviaire de moins de trois heures.
- D'ici 2012, réduction de moitié de la consommation de papier des différentes administrations.
- Surfaces immobilières des administrations fortement réduites. Même chose pour les loyers par le recours à des locaux plus modestes et la renégociation des baux.

Mise en oeuvre:
- Ensemble de ces orientations précisé par le biais d'instructions de François Fillon au gouvernement dès septembre prochain.
- M. Fillon chargé de leur "respect scrupuleux par tous les ministres". Il rendra compte "chaque trimestre par un point spécifique en Conseil des ministres".

Les scandales de la République

Le train de vie et les avantages de certains ministres ont défrayé la chronique.

-Logements de fonction de Christian Estrosi - il en a deux - ou Fadela Amara - il est occupé par ses frères.
-Le permis de construire illégal d'Alain Joyandet, secrétaire d'Etat à la Coopération.
-Rémunération de Christine Boutin, cumulant salaire de 9500 euros pour une mission confiée par l'Elysée et retraite de ministre de 6000 euros. Elle a renoncé à son salaire.
-12 000 euros de cigares achetés sur les deniers publics pour Christian Blanc, secrétaire d'État à la région, qui doit rembourser.
-Accusation de conflit d'intérêt dans l'affaire Bettencourt pour Eric Woerth, au Ministère du Budget alors que sa femme était employée au sein de la société Clymène gérant les actifs de L'Oréal (elle a démissionné depuis)

Repères

7000 logements de fonction supprimés d'ici 2013

10 000 voitures de fonction supprimées d'ici 2013

Interdit de se déplacer en avion s'il existe une liaison ferroviaire de moins de trois heures.

À venir, la réforme des retraites...

Le gouvernement prépare une impopulaire réforme repoussant l'âge de départ à la retraite à 62 ans contre 60 aujourd'hui d'ici à 2018.