Info

La Grèce au bord de la faillite (dossier de 2010)

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre grec George A. Papandreou, le président français Nicolas Sarkozy et le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy (AFP)
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre grec George A. Papandreou, le président français Nicolas Sarkozy et le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy (AFP)


Malgré les hésitations de certaines Etats membres et notamment de l'Allemagne, la Grèce bénéficie d'un plan d'aide sans précédent de l'UE et du FMI, à hauteur de 110 milliards d'euros de prêt sur trois ans.

La population grecque, elle, ne veut pas payer pour la crise, et manifeste toujours son mécontentement.

Les syndicats grecs ont observé quatre journées de grèves générales, très suivies, depuis février, dont la dernière en date, le 20 mai.

(juin 2010)

dans

Sommaire du dossier


Les Grecs dans la rue

Pas facile pour la population de se serrer la ceinture


L'UE à la rescousse de la Grèce

Les 27 surveillent la Grèce de près, et craignent une contagion à la zone euro

Herman Von Rompuy, le président de l'Union européenne
Herman Von Rompuy, le président de l'Union européenne

“Nous devons tous nous sentir un peu Grecs !“

Entretien avec Noëlle Lenoir, ancienne ministre française des Affaires européennes


Face à la Grèce, l'Allemagne partagée entre le coeur et la raison

Entretien avec Michaela Wiegel, correspondante de la Frankfurter Allgemeine Zeitung

Angela Merkel, la Chancelière allemande
Angela Merkel, la Chancelière allemande

« Les Grecs se sentent comme des cobayes de laboratoire ! »

Entretien avec Vangelis Demiris, journaliste grec

Le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou
Le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou

« Il faut faire évoluer les opinions publiques. »

Rencontre avec Leszek Balcerowicz, gouverneur de la Banque nationale de Pologne, seul pays européen non touché par la récession, invité à livrer ses recettes aux Européens