La Nouvelle-Calédonie se prépare à l'arrivée du cyclone Cook

Cyclone Cook
© France2

Les autorités ont mis en place lundi 10 avril 2017, un important dispositif de sécurité à l'approche du cyclone Cook en Nouvelle-Calédonie.

dans

La plupart des communes ont ouvert des centres d'hébergement à l'approche du puissant cyclone, qui a commencé à causer des dégâts dans l'archipel, ont-informé lundi les autorités.

"Depuis Erika (2003), la Nouvelle-Calédonie n'a pas connu de cyclone majeur, il faut donc inciter les Calédoniens à être prudents et à se protéger", a déclaré à la presse le président du gouvernement calédonien, Philippe Germain.

La ville de Nouméa a déclenché son plan communal de sauvegarde. Elle organise ainsi le ramassage des résidents d'habitats précaires (environ 10.000 personnes) et des personnes ne se sentant pas en sécurité, a indiqué la municipalité dans un communiqué.

Trois centres d'hébergement ont été ouverts dans des salles de sports ou des foyers.

La plupart des communes de l'archipel ont également ouvert des bâtiments d'accueil. "On est en train d'évacuer les gens, il faut s'attendre à des crues", a déclaré à l'AFP une employée de la mairie de Houaïlou. Cette commune minière de la côte avait connu en novembre 2017 un glissement de terrain provoqué par des pluies diluviennes qui avait fait 8 morts.

Cyclone de catégorie 4, Cook a légèrement accéléré sa route lundi matin et a conduit les autorités à avancer les messages d'alerte à destination de la population. A partir de 11H00 (03H00 à Paris), les provinces du nord et des îles Loyauté ainsi que Thio et Bourail (sud) seront passées en alerte maximale. Cinq heures plus tard, les communes de La Foa, Sarraméa, Moindou et Farino se verront appliquer le même dispositif. En cas d'alerte maximum, la population doit rester confinée à son domicile et prendre des mesures pour le sécuriser.

A compter de 18H00 (09H00 à Paris), l'archipel entier sera en alerte maximum n°2, sauf Maré et Belep.

Selon Météo-France NC et la sécurité civile, Cook devrait passer "à 100 km à l'ouest d'Ouvéa lundi après-midi puis traversera le centre de la Grande-Terre dans la nuit, en passant à 50 km dans le sud-ouest de Nouméa". Des vents compris 100 et 200 km/h sont attendus ainsi que "des vagues proches de 10 mètres au large".

"C'est un phénomène majeur dont les conséquences peuvent être graves", a déclaré Hugues Ravenel, directeur de Météo-France NC lors d'une conférence de presse.

Lundi à la mi-journée, les réseaux sociaux faisaient état de coupures d'électricité en divers points de l'île et de la présence de branchages sur les routes. "Un arbre est tombé sur une ligne à haute tension à Lifou (archipel des Loyauté)", a également informé Eric Backès, directeur de la sécurité civile.